podium et tête pour nicole good - meilleur temps pour aline höpli

22.02.2024 -  Six skieuses de cinq nationalités différentes, toutes engagées en Coupe du monde, sont montées sur le podium des deux slaloms de Coupe d'Europe de Malbun. La Croate Leaona Popovic, 26 ans, a remporté le sixième slalom de la saison 0,52 seconde devant la Britaninique Charlie Guest, 30 ans, et 0,79 seconde devant la jeune Italienne Emilia Mondinelli, 19 ans seulement. Le lendemain, la Suédoise Hanna Aronsson Elfmann, 21 ans, a triomphé 0,22 seconde devant la Suissesse Nicole Good, 26 ans, et 0,37 seconde devant sa coéquipière Moa Boström Mussener, 22 ans. Nicole Good, qui avait déjà été la meilleure Suissesse la veille en se classant sixième, a augmenté son avance au classement de la discipline à 260 points et plus grâce à sa place sur le podium et à ses 374 points.

Au Liechtenstein, les conditions de piste étaient des plus difficiles lors de ces deux journées très chaudes. Les classements ont donc été fortement chamboulés après la première manche. Ainsi, la gagnante de la veille, Popovic, qui était en tête après la première manche, a rétrogradé à la 15e place avec le 27e temps, tandis que la Suissesse Elena Stoffel, qui avait commis de graves erreurs, est même passée du 2e au 27e rang avec le 41e temps! Aline Höpli a fait le chemin inverse en passant de la 26e place à la 7e grâce à son meilleur temps final.

Crans-Montana, pour les championnes et les futurs talents

13.02.2024 - Le  week-end dernier, Crans-Montana organisait deux descentes de Coupe d’Europe, une semaine avant les courses de Coupe du monde. L’occasion de se préparer pour la fête du ski la semaine prochaine. Mais aussi faire profiter à la relève du ski de l’une des plus belles pistes du circuit féminin.

Crans-Montana est l’une des rares stations à organiser des courses de Coupe d’Europe et de Coupe du monde. Pour Marius Robyr, le président du Comité d’organisation, mettre sur pied des compétitions continentales permet non seulement de se préparer aux compétitions de l’élite mondiale, mais surtout d’offrir une piste de qualité pour la relève du ski qui n’a pas souvent l’occasion de skier sur des tracés aussi exigeants que celui de la piste du Mont Lachaux.

Pouvoir bénéficier de conditions de course similaires à celles du haut niveau est fortement apprécié par Jordi Pujol, le patron des courses de Coupe d’Europe, et Ivano Nesa, l’entraîneur de l’équipe de Suisse féminine de Coupe d’Europe de vitesse. Les deux hommes, tout comme leurs athlètes, sont ravis de poser leurs valises et leurs skis chaque année sur le Haut-Plateau.

Vidéo: SkiActu

 

Première bosnienne, Delia Durrer sur le podium

11.02.2024 - Elvedina Muzaferija a offert à la Bosnie-Herzégovine son premier succès en Coupe d’Europe en devançant l’Américaine Tricia Mangan et la Nidwaldienne Delia Durrer lors de la deuxième descente disputée dimanche.

Le spectacle était complet ce dimanche à Crans-Montana, tant lors de la première que de la deuxième descente. Après le succès de la Française Karen Clément en début de journée, c’est l’hymne bosnien qui a retentit dans l’aire d’arrivée d’une piste parfaitement préparée malgré les flocons tombés durant la nuit et en matinée.

Ce n’est pas réellement une surprise de voir Elvedina Muzaferija au sommet du classement. La Bosnienne s’est souvent plu à Crans-Montana, comme en témoigne son seul et unique podium réussi en Coupe d’Europe. C’était ici-même justement, il y a un an (2e). Reste que ce résultat historique pourrait lui donner des ailes pour la suite, à commencer par les épreuves de Coupe du monde prévues la semaine prochaine.

Tricia Mangan confirme pour sa part sa bonne forme. Déjà 2e en super-G à La Thuile en début de semaine, l’Américaine a terminé à seulement 0"31 d’un premier succès. Partie avec le dossard numéro 1 lors de cette seconde descente, Delia Durrer n’a elle pas traîné sur la piste du Mont Lachaux. La Nidwaldienne a longtemps cru tenir son deuxième succès sur le circuit continental avant qu’Elvedina Muzaferija et Tricia Mangan viennent l’empêcher de monter sur la plus haute marche du podium.

Pour elle, il s’agit tout de même de son cinquième podium en Coupe d’Europe, le premier cette saison. La skieuse de 21 ans a elle aussi pris ses marques en vue des courses de vitesse de Coupe du monde qui auront lieu dès vendredi prochain sur cette même piste du Mont Lachaux.

La journée a été marquée par la malheureuse chute de Malorie Blanc. La triple médaillée aux récents Championnats du monde juniors a terminé sa course dans les filets lors de la seconde descente disputée sur le Haut-Plateau. La Valaisanne semble touchée au genou gauche. Elle va passer des examens médicaux à Zurich pour connaître la gravité de sa blessure.

DEPREZphoto sa, cransmontana / Vidéo: SkiActu
1

2

3

podium

4 deux vainqueurs

 

Victoire française pour la première course du jour

11.02.204 - Karen Clément a maîtrisé la première descente de Coupe d’Europe de Crans-Montana. La Française a devancé la Tchèque Ester Ledecka et l’Autrichienne Nadine Fest.

Conditions quasiment idylliques ce dimanche pour la première descente de Coupe d’Europe de Crans-Montana. Malgré les quelques centimètres de neige tombés durant la nuit sur le Haut-Plateau, la piste du Mont Lachaux était en parfait état pour accueillir les athlètes ce dimanche matin pour une première course, avant une deuxième descente à 11h.

Annoncée parmi les favorites et dans la forme de sa vie, Karen Clément s’est imposée avec la manière. La Française de 25 ans, qui restait sur une victoire en super-G à La Thuile dans l’antichambre de la Coupe du monde, a récidivé ce dimanche. Elle a repoussé Ester Ledecka à 0"27. La Tchèque, double championne olympique en 2018 (de super-G et de géant parallèle en snowboard) a fait le plein de confiance. Le podium a été complété par Nadine Fest. L’Autrichienne monte sur un 33e podium en Coupe d’Europe.

Les Suissesses sont restées plus en retrait. Stephanie Jenal a toutefois pris une belle 7e place lors de la première course disputée sur la piste valaisanne cette année, après l’annulation de samedi. Janine Schmitt (11e), Noémie Kolly (12e) et Delia Durrer (13e) ont également intégré le top 15. 

Fatiguée, Malorie Blanc n’a pas trouvé les meilleures trajectoires devant un public entièrement acquis à sa cause. L’Ayentôte a dû se contenter d’une honorable 21e place. Laura Huber (29e) et Elena Sanna Stucki (30e) ont également marqué des points.

DEPREZphoto sa, cransmontana
1 Clément

2 Ledecka

3 Fest

4 Jenal

5 Blanc

 podium

 

Un "super Sunday" à Crans-Montana!

10.02.2024 - On prend les mêmes et on recommence! Demain, deux descentes de Coupe d'Europe sont prévues sur la piste du Mont Lachaux. Si tout se passe bien, la première sera lancée à 9h et la deuxième à 11h. On croise les doigts pour que la météo soit plus favorable que ce samedi matin. 

Le vent devrait en tout cas se calmer en Valais. Quelques centimètres de neige sont annoncés cette nuit, mais pas de quoi perturber la tenue des courses à priori. Le Comité d’organisation a promis de tout faire pour que les descentes puissent avoir lieu.

Venez applaudir et féliciter les championnes qui participent à ces épreuves de très haut niveau dimanche matin. L'entrée est libre dans l'aire d'arrivée.

 

le foehn a empêché la descente

10.02.2024 - Le vent a eu raison de la première descente de Coupe d’Europe ce samedi à Crans-Montana. Le fœhn souffle sur les hauteurs de Crans-Montana. Impossible de lancer la première descente de Coupe d’Europe féminine sur la piste Mont Lachaux.

Des rafales à 98 km/h ont été mesurées sur le sommet de la piste et à 68 km/h dans la zone d’arrivée. Le jury de course et le Comité d’organisation n’ont pas eu d’autres choix que d’annuler la compétition. La décision est tombée 45 minutes avant que ne soit lancée la première athlète. 

Ce n’est que partie remise. Les skieuses auront un gros programme à Crans-Montana ce dimanche, puisque deux descentes sont agendées. Mais ceci reste encore à confirmer.

DEPREZphoto sa, cransmontana / Vidéo: SkiActu
1

2

 

 

 

 

 

Malorie Blanc prête à briller devant ses proches

10.02.2024 - C’est une véritable histoire d’amour qui se noue d’année en année entre Malorie Blanc et les courses de Crans-Montana. Après la Coupe d’Europe, la Valaisanne va effectuer ses débuts en Coupe du monde sur la piste du Mont Lachaux. Rencontre.

Il y a quelques jours, Malorie Blanc revenait en héroïne des Championnats du monde juniors disputés aux Portes du Soleil. L’Ayentôte y a en effet décroché pas moins de trois médailles, dont l’or en super-G. De quoi lancer encore plus une carrière plus que jamais sur les bons rails.

C’est notamment à Crans-Montana l’an passé que la souriante skieuse de 20 ans s’était révélée. Elle avait pris une extraordinaire 5e place de la deuxième descente de Coupe d’Europe disputée sur la piste du Mont Lachaux dans une chaude ambiance.

Cette saison, "Malo" ne cesse d’aligner les exploits. Elle sera l’une des favorites ce week-end en Coupe d’Europe et effectuera ses débuts en Coupe du monde dimanche prochain, lors du super-G disputé sur le Haut-Plateau. Le tout devant tous ses proches, qui feront à coup sûr le déplacement. 

Vidéo: SkiActu

 

Noémie Kolly, a two-track season

9.02.2024 - Noémie Kolly is competing in both European Cup and World Cup speed races. She explains how she manages her schedule, and the pressures.

At the beginning of the winter season, Noémie Kolly's coaches told her that she would have to compete in the European Cup in order to regain her place in the World Cup, after hardly competing last season due to a herniated disc. The skier from Gruyères nevertheless retained her place with the elite, and was able to take part in training sessions for several downhills, with a view to competing for one of the last remaining places with the Swiss clan.

In the end however, it was the injuries suffered by her teammates that enabled her to return to the World Cup earlier. In Cortina d'Ampezzo two weeks ago, she was called up at the last minute to compete in the Super-G, where she finished in a brilliant 16th place, a great result that matches her excellent performances in the European Cup, where she has finished 6th in two of her last three events.

The fact remains that the Fribourg skier is juggling both the continental and world circuits. This travel back and forth is not always easy to manage, as Noémie Kolly explains here,  ahead of the European Cup downhill races in Crans-Montana.

Video: SkiActu

Les Françaises devant à l’entraînement

9.02.2024 - Karen Clément et Anouk Errard ont signé les meilleurs chronos lors du premier et seul entraînement des descentes de Coupe d’Europe de Crans-Montana

Les skieuses ont enfin pu s’élancer vendredi pour l’entraînement des descentes de Coupe d’Europe de Crans-Montana. Elles se sont élancées du sommet de la piste du Mont Lachaux pour terminer leur exercice à la fin de la Traverse. La piste était d’ailleurs en très bon état et magnifiquement préparée après une nuit froide pour des conditions de glisse parfaites.

Lors de ce seul et unique essai chronométré, ce sont les Françaises qui se sont montrées les plus rapides. Karen Clément, lauréate du super-G de La Thuile en début de semaine, a signé le meilleur temps devant sa compatriote Anouck Errard de 17 centièmes. L’Autrichienne Anna Schilcher a réalisé le troisième chrono juste devant l’Obwaldienne Delia Durrer. 

Malorie Blanc, sans forcer, a pris la 10e place à une seconde et demie de Karen Clément. Janine Schmitt (14e), Elena Sanna Stucki (16e) et Noémie Kolly (19e) ont également parfaitement pris leurs marques avant la première descente prévue samedi à 10 heures.

DEPREZphoto sa, cransmontana
1

2

3

4

5

 

Entraînement descente

9.02.2024 - Le programme est confirmé pour 10h00 (pas 09h30). Les 62 skieuses inscrites se réjouissent de pouvoir s’élancer sur la piste Mont Lachaux pour cette manche d’entraînement.

DEPREZphoto sa, cransmontana1

 

Séquence émotions pour Marius Robyr

8.02.2024 - Le Président du Comité d’organisation a été ovationné lors de la séance des chefs d’équipes de Coupe d’Europe ce jeudi. Tous l’ont unanimement remercié pour ses 18 années à la tête des courses sur le Haut Plateau.

Difficile de retenir ses larmes ce jeudi au Centre des Congrès du Régent. À l’occasion du lancement du week-end de Coupe d’Europe, Marius Robyr a été salué pour ses 18 années à la tête du Comité d’organisation des courses de ski alpin à Crans-Montana. Au-delà des épreuves de Coupe du monde, le Président du Comité d’organisation a également organisé avec son équipe des courses de Coupe d’Europe, unanimement appréciées.

Lors de la traditionnelle séance des chefs d’équipes qui précédait le week-end de Coupe d’Europe à venir, tous ont tenu à saluer Marius Robyr, ainsi que son Comité, pour leur engagement. Charismatique coordinateur de la Coupe d’Europe féminine, Jordi Pujol a ainsi parlé au nom de la FIS afin de féliciter l’ancien brigadier.

Celui-ci a également été acclamé par tous les entraîneurs, à commencer par le représentant helvétique Ivano Nesa, qui a tenu à le remercier "pour sa disponibilité et son professionnalisme". Marius Robyr, qui cédera sa place à la tête du Comité d’organisation à l’issue de cette édition, a reçu plusieurs présents de la main des différents acteurs présents, non sans montrer une sacré pointe d’émotions.

DEPREZphoto sa, cransmontana
MARiius

 

premier ENTRAINEMENT ANNULé

8.02.2024 -En raison des conditions météorologiques, neige et pluie, le jury a annulé le premier entraînement de descente.

DEPREZphoto sa, cransmontana

1

2

3

4

Une championne olympique et une forte délégation suisse en Coupe d’Europe à Crans-Montana

Crans-Montana, 7.02.204 - Samedi et dimanche, deux descentes de Coupe d’Europe féminine sont au programme à Crans-Montana. L’occasion de voir plusieurs skieuses de choix telles qu’Ester Ledecká ou le phénomène Malorie Blanc prendre leurs marques une semaine avant les épreuves de vitesse de Coupe du monde.

La piste du Mont Lachaux est fin prête pour deux magnifiques week-end de compétitions. Ce samedi et ce dimanche, deux descentes de Coupe d’Europe sont au programme à Crans-Montana. Deux courses qui auront un goût de Coupe du monde avant l’heure, puisque plusieurs athlètes expérimentées seront de la partie sur le Haut-Plateau.

À commencer par Ester Ledecká. La double championne olympique de PyeongChang, qui avait triomphé en super-G et en snowboard alpin, entend profiter de ce premier week-end pour trouver ses repères sur une piste valaisanne qu’elle apprécie. La Tchèque a remporté l’une de ses trois victoires de Coupe du monde à Crans-Montana, en 2022. Blessée la saison dernière, elle retrouve peu à peu ses meilleures sensations.

Malorie Blanc pour guider la relève suisse

Elle aura fort à faire face à une forte et jeune délégation suisse qui sera emmenée par Malorie Blanc. L’athlète d’Ayent, récente triple médaillée aux Championnats du monde juniors, est en pleine confiance après ses premiers podiums de Coupe d’Europe. À domicile, ses prestations seront très suivies.

La Fribourgeoise Noémie Kolly, qui retrouve la forme, sera aussi dans le portillon de départ avec l’espoir de jouer le haut du tableau en compagnie, entre autres, de Stephanie Jenal, Delia Durrer, Janine Schmitt, Laura Huber ou encore Isabella Pedrazzi dans le camp helvétique.

Une course indécise pour le top 3

Ces deux descentes revêtent également une grande importance dans la course au top 3 du classement de la spécialité de Coupe d’Europe qui offre trois places fixes en Coupe du monde lors de la prochaine saison. Alors qu’il ne reste que trois descentes à disputer, Janine Schmitt (4e) et Malorie Blanc (6e) sont en embuscade. Il y aura fort à faire face aux Autrichiennes Emily Schöpf, qui mène ce classement, et Magdalena Egger (5e), ainsi que l’Italienne Sara Thaler (2e). Seule favorite manquant à l’appel, l’Autrichienne Lisa Grill (3e) qui s’est blessée il y a deux semaines.

DEPREZphoto sa, cransmontana

1

2

3

 4

5

Malorie Blanc en grande forme - trois podiums suisses à La Thuile

6.02.2024 - La Valaisanne Malorie Blanc est la jeune skieuse de vitesse suisse du moment : la triple médaillée des Championnats du monde juniors à Chatel (1re Super-G et Team, 2e descente) est montée sur le podium des deux Super-G de Coupe d'Europe à La Thuile ITA. Lors de la première course, elle a terminé deuxième à 0,14 seconde de l'Italienne Teresa Runggaldier (24 ans), qui fêtait sa première victoire, juste devant sa collègue d'équipe Jasmina Suter. 24 heures plus tard, elle a pris la troisième place à 1,11 seconde de la gagnante Karen Clément FRA et à 0,14 seconde de Tricia Mangan USA. Avec 216 points et 22 d'avance, la skieuse d'Anzère, âgée de 20 ans depuis un mois, a ainsi pris la tête du classement de la discipline devant Janine Schmitt, d'abord sixième puis neuvième à La Thuile. Noemie Kolly (out et 6e) et Delia Durrer (11e et 9e) occupent les 6e et 7e places du top 10.

Janine Schmitt et Malorie Blanc sur le podium du super-G d’Orcières Merlette

25.01.2024 - La Saint-Galloise et la Valaisanne ont pris les 2e et 3e places du super-G de Coupe d’Europe dans la station des Hautes-Alpes. Pour Malorie Blanc, il s’agit du premier podium à ce niveau.

Magnifique performance des skieuses suisses en Coupe d'Europe. Déjà très à l'aise lors de la seconde descente d'Orcières Merlette, Janine Schmitt et Malorie Blanc ont encore élevé le curseur lors du super-G qui clôturait jeudi la semaine de vitesse dans la station des Hautes-Alpes. Les deux jeunes femmes, séparées d'un petit centième, grimpent conjointement sur le podium en prenant les 2e et 3e places, derrière l'Italienne Vicky Bernardi qui les devancent de trois dixièmes.

Janine Schmitt signe son quatrième podium dans l'antichambre de l'élite, le second cette saison après sa 3e place lors du géant de Zinal au début de l'hiver. Grâce à sa performance, la Saint-Galloise prend la tête du classement du super-G. 

Malorie Blanc, par contre, monte pour la première fois sur la boîte en Coupe d'Europe. Un exploit qui était attendu lorsque l'on observe la progression de la skieuse d'Ayent ces derniers mois. Ce nouveau résultat de choix va permettre à la Valaisanne d'aborder en pleine confiance les Championnats du monde juniors en France voisine la semaine prochaine. Elle sera l'une des candidates aux médailles aux Portes du Soleil. Mais cette performance devrait surtout lui ouvrir prochainement les portes de la Coupe du monde. Il ne serait guère étonnant de la voir sélectionnée pour les courses de Crans-Montana dans trois semaines.

Noémie Kolly se rassure

Non loin du duo helvétique sur le podium, Noémie Kolly s'est rassurée. La Fribourgeoise retrouve peu à peu ses sensations et elle l'a prouvé en prenant la 6e place d'une course qui aura connu son lot d'éliminations. Elle termine à 26 centièmes de sa coéquipière valaisanne, posée sur la troisième marche du podium. Reste que pour la Gruérienne, ce résultat est le meilleur enregistré en Coupe d'Europe depuis son podium à Crans-Montana lors de la descente en 2021.

Le bon bilan suisse dans ce super-G est encore complété par la 9e place d'Isabella Pedrazzi, la 11e de Sina Fausch et la 15e de Nora Guggisberg.

Doublé d’Emily Schöpf en descente

Lors des descentes, c’est l’Autrichienne Emily Schöpf qui a signé le doublé. 6e et 7e de la seconde descente, Janine Schmitt et Malorie Blanc avaient déjà laissé entrevoir leur excellente forme.

Dzenifera Germane impressionne, Amélie Kopfenstein se montre

13.01.2024 - La Lettone de 20 ans a signé ses deux premiers succès en Coupe d’Europe à Zell am See. Aucune Suissesse n’est parvenue à intégrer le top 10, mais Amélie Klopfenstein réalise sa meilleure performance.

Les skieuses suisses sont restées en retrait du podium lors des deux slaloms de Zell am See Retenez bien ce nom. Dzenifera Germane a tout d’une future grande. Alors qu’elle débarque petit à petit au plus haut niveau, la Lettonne a réussi deux jours de feu en Coupe d’Europe. La skieuse de 20 ans a tout simplement remporté les deux slaloms au programme à Zell am See, après avoir pris un excellent 12e rang en Coupe du monde, déjà en slalom, à Kranjska Gora. En Autriche, Dzenifera Germane a largement brillé lors des deux courses. Elle a devancé les deux jours la Norvégienne Bianca Bakke Westhoff tandis que la Britannique Charlie Guest a pris la troisième place vendredi et la Française Clarisse Brèche samedi.

Les skieuses suisses sont restées en retrait du podium lors des deux slaloms de Zell am See. Déjà 16e la veille, Janine Mächler a été la meilleure skieuse helvétique en prenant la 12e place de la seconde épreuve disputée en Autriche. Rageant pour l’athlète zurichoise puisqu’elle avait le troisième chrono à l’issue de la première manche. C’est la seule skieuse rouge à croix blanche a terminé dans le top 15. Nicole Good s’est classée 17e de ce même slalom samedi.

La belle performance est signée par Amélie Klopfenstein. La skieuse du Jura bernois retrouve ses meilleures sensations après une grosse blessure au genou qui l’avait conduite à tirer un trait sur son hiver 2022-2023. La multiple médaillée aux Jeux olympiques de la Jeunesse à Lausanne en 2020 a pris le 23e rang du second slalom. Elle réalise son meilleur résultat dans l’antichambre de l’élite. Sa performance de référence était jusqu’ici une 35e place au Pass Thurn (AUT) en décembre 2021.

Stefanie Grob poursuit sur sa lancée à Sestrières

9.01.2024 - Déjà sur le podium à Zinal, Stefanie Grob a pris le 2e rang du premier géant de Coupe d’Europe disputé lundi à Sestrières. Mardi, l’Appenzelloise s’est classée 5e.

Même si elle court toujours après ses premiers points de Coupe du monde, Stefanie Grob continue de briller en Coupe d’Europe. Deuxième du géant de Zinal en début de saison dans l’antichambre de l’élite, l’Appenzelloise de 19 ans a récidivé ce lundi à Sestrières. Elle n’a en effet été battue que de 0″14 par la Française Doriane Escané et s’offre son deuxième podium à ce niveau.

Elle n’a malheureusement pas pu confirmer mardi puisqu’elle a pris la 5e place de la seconde épreuve dans la station du Piémont. Le jeune talent du ski suisse échoue à près d’une seconde et demie du podium cette fois-ci. Tout devant, la Française Doriane Escané a signé un beau doublé.

Dans les rangs helvétiques, Selina Egloff s’est également mise en évidence. La Grisonne s’est classée 6e et 7e à Sestrières. Elle confirme ses bonnes dispositions dans les épreuves techniques en Coupe d’Europe. Quatorzième lundi, Andrea Ellenberger est la troisième skieuse helvétique à s’inscrire dans le top 15 en Italie.

À l’aise dans les Dolomites, Malorie Blanc entrevoit la Coupe du monde

22.12.2023 - La Valaisanne s’est classée deux fois 9e lors des descentes de Coupe d'Europe organisées au Passo San Pellegrino. Des résultats qui la rapprochent un peu plus d'un premier départ en Coupe du monde.

Le bon début de saison de Malorie Blanc se poursuit. Après plusieurs victoires dans des courses FIS à Davos et une 15e place en super-G de Coupe d’Europe à Saint-Moritz, la skieuse d’Anzère a enchaîné cette semaine. La skieuse d’Ayent s’est classée deux fois 9e lors des descentes disputées au Passo San Pellegrino. 

Dans l’antichambre de l’élite, la Valaisanne a réalisé ses deuxièmes meilleures performances après sa 5e place à Crans-Montana en février dernier. Grâce à ses belles prestations, Malorie Blanc pourrait bien être retenue par les entraîneurs helvétiques pour les prochaines épreuves de Coupe du monde de vitesse, du 12 au 14 janvier à Zauchensee (AUT). Surtout qu’il y a une place en plus disponible dans le contingent helvétique depuis la retraite surprise de Juliana Suter en début de semaine.

La deuxième skieuse suisse à s’être mise en évidence en Italie est Janine Schmitt. La Saint-Galloise a pris le 6e rang de la seconde descente et prouve sa bonne forme après sa 5e place du super-G de Saint-Moritz la semaine passée. Les autres Suissesses sont plus en retrait. De retour à la compétition après une pause causée par une blessure au genou début décembre, Stephanie Jenal doit se contenter de la 15e place lors de la première descente. La bonne surprise vient de Daria Zurlinden qui prend la 21e place avec le dossard 54 sur la deuxième compétition. Par ailleurs, le super-G de vendredi a été annulé.

La Coupe d'Europe féminine se poursuivra les 8 et 9 janvier à Sestrières avec deux slaloms géants. Pour la fraction de vitesse, la compétition ne reprendra que du 15 au 18 janvier à St. Anton/AUT, suivie à un rythme hebdomadaire par Orcières-Merlette/FRA et Crans-Montana avec les descentes des 10 et 11 février.

Deux jours fastes pour Nicole Good en Italie

16.12.2023 - La Saint-Galloise a remporté le premier slalom de Coupe d’Europe disputé à Valle Aurina, avant de prendre la deuxième place de la seconde épreuve le lendemain. De quoi faire le plein de confiance.

Une fois encore, la piste de Steinhaus a parfaitement convenu à Nicole Good ce samedi. Déjà vainqueur l’an passé et vendredi, toujours en slalom dans le Trentin, la Saint-Galloise est montée sur un nouveau podium de Coupe d’Europe samedi. Grâce à deux manches solides, la skieuse de 25 ans a fêté son 99e départ dans l’antichambre de la Coupe du monde avec une 2e place. Elle n’a été battue que de 0″26 par la Française Doriane Escané, 3e la veille. Le podium est complété par une autre Tricolore, Marion Chevrier (+0″29). Vendredi, c’est l’Autrichienne Lisa Hörager qui s’était imposée. 

Pour Nicole Good, il s’agit d’un 7e podium en Coupe d’Europe, le troisième consécutif, toujours en slalom. Il vient confirmer le très bon début de saison de la skieuse de Sardrona Pfäfers, qui est large leader du classement de la spécialité. De bon augure pour la suite de l’hiver pour celle qui avait notamment pris la 21e place en Coupe du monde de l’un des slaloms de Levi en novembre.

Au Tyrol du Sud, Selina Egloff (9e/6e), Elena Stoffel (8e/out), Aline Höpli (16e/10e), Anuk Brändli (13e/13e), Lorina Zelger (out/16e), Eliane Christen (20e/out) et Janine Mächler (30e/25e) ont également terminé dans le top 10 respectivement le top 30 du Team Swiss-Ski.

épreuves de st.moritz aussi perturbées par la météo

13.12.2023 - La météo continue de jouer des mauvais tours aux organisateurs des compétitions de ski alpin. Comme ce week-end en Coupe du monde, les courses de Coupe d’Europe féminines ont été amputées d’un super-G ce mercredi à St. Moritz. Encore une fois, il était impossible ce mercredi pour les skieuses de s’élancer en toute sécurité sur la Corviglia après les chutes de neige de la nuit.

La prochaine étape des skieuses de vitesse sera Passo San Pellegrino/ITA avec deux descentes et un super-G de mercredi à vendredi prochain. Auparavant, vendredi/samedi 15/16, deux slaloms auront lieu à Ahrntal/ITA.

Lisa Grill à nouveau au top 

12.12.2023 - Lisa Grill/AUT a fait un retour gagnant à St. Moritz en remportant le premier des deux Super-G de la Coupe d'Europe féminine. Il s'agit de la quatrième victoire en Coupe d'Europe de cette skieuse de 23 ans, blessée de longue date, après le hat-trick de 2021 (super-G de Zinal et deux descentes de Santa Caterina). En 1:17,84, elle a distancé sur le parcours de la Coupe du monde les expérimentées Valérie Grenier/CAN de 0,24 et Tricia Mangan/USA de 0,36 seconde. Juste derrière, aux 4e, 5e et 6e places, on trouve le trio suisse Jasmine Suter, Janine Schmitt, Juliana Suter, avec des écarts respectifs de 0,59, 0,60 et 0,83 seconde. Stefanie Grob (+1,28) s'est quant à elle classée au dixième rang. De Swiss-Ski également dans les points : 15e Malorie Blanc, 18e Sina Fausch, 24e Isabella Pedrazzi, 28e Nora Guggisberg.

Les Italiennes dominantes, Nicole Good sur la boîte

10.12.2023 - Le week-end s’est bien terminé pour le ski suisse. Malgré les annulations des épreuves de Coupe du monde de Val d’Isère et de Saint-Moritz, un slalom a bien pu se dérouler à Mayrhofen/AUT. Au fond du Zillertal, Nicole Good s’est offert un 5e podium en Coupe d’Europe, en prenant la troisième place d’une course remportée par l’Italienne Lara Della Mea, devant sa compatriote Martina Peterlini.

Nicole Good, qui avait pris la 21e place du second slalom de Coupe du monde de Levi en novembre, a fait preuve de régularité au cours des deux manches en Autriche. La Saint-Galloise termine à 0″59 de la gagnante, mais à 0″06 de la deuxième place. Surtout, elle engrange une belle dose de confiance pour la suite de la saison.

D’autres Suissesses se sont mises en évidence à commencer par 10e à 1″81 et Selina Egloff, 11e à 1″82. Les deux skieuses helvétiques ont réussi une belle remontée sur le second tracé. Lorina Zelger (21e), Eliane Christen (24e) et Elena Stoffel (26e) marquent également des points. Partie avec le dossard 80, Amélie Klopfenstein termine à un honnête 40e rang.

La veille, un géant était au programme sur la piste de Mayrhofen. La Suédoise Liv Ceder avait créé la surprise en décrochant son premier succès dans l’antichambre de la Coupe du monde devant Lara Della Mea, déjà, et la Française Marie Lamure lors d’une course très serrée. 

Les Suissesses étaient restées en retrait. La meilleure d’entre-elles était une nouvelle fois Stefanie Grob, 9e, après s’être ratée lors d’un passage en première manche. Selina Egloff (14e), Elena Stoffel (19e), Lorina Zelger (24e), Vivianne Härri (26e) et Janine Schmitt (28e) ont également marqué des points.

Les Suissesses brillent pour le début de saison de Coupe d'Europe

6.12.2023 - La deuxième tentative fut la bonne et la saison de Coupe d'Europe est maintenant lancée. Et le géant au programme ce mercredi en Valais a plutôt souri aux Suissesses, à commencer par Stefanie Grob. L’Appenzelloise de 19 ans a pris la 2e place à 0″29 de la victoire et monte sur son premier podium de Coupe d’Europe. Jusqu’ici, la révélation helvétique de la saison dernière n’avait fait mieux que 5e, en super-G en janvier à Zauchensee/AUT.

Si la victoire est revenue à l’Autrichienne Nina Astner, qui n’avait encore jamais gagné à ce niveau, une autre Suissesse s’est mise en évidence. Janine Schmitt a terminé à 0″56 de la gagnante et monte ainsi sur son 3e podium en Coupe d’Europe, le 2e à Zinal après un succès en super-G il y a un an. La Saint-Galloise a construit son résultat en première manche, lorsqu’elle a signé le 2e temps malgré son dossard 28. 

Grâce à une excellente deuxième manche, la plus rapide, Selina Egloff a elle pris la 5e place finale, juste devant Vanessa Kasper. En tête sur le premier tracé, Vivianne Härri termine finalement à la 13e place. Jasmina Suter, qui va désormais filer à Saint-Moritz, s'est classée 14e. Sarah Zoller (16e), Lorina Zelger (20e), Elena Stoffel (24e) et Janine Mächler (25e) ont également marqué des points, contrairement à Delphine Darbellay (40e). Annie Farquet, qui disputait sa 4e course de Coupe d’Europe, est sortie en première manche.  Zinal accueillera maintenant les hommes qui disputeront jeudi 7 décembre un géant et vendredi 8 un super-G. 

Le temps joue les trouble-fêtes  

5.12.2023 - Zinal n'a pas eu de chance mardi. Le premier des deux slaloms géants qui marquaient le début de la saison de la Coupe d'Europe féminine a dû être définitivement interrompu en première manche déjà, après que 50 des 77 participantes inscrites eurent terminé leur course. Auparavant, une longue pause due au brouillard avait déjà été nécessaire. Au moment de l'interruption, l'Allemande Fabiana Dorigo, dossard 13, était en tête devant les Suissesses Vanessa Kasper et Selina Egloff, parties avec les n°1 et 4. Mercredi, il y aura une deuxième tentative.

Début de la Coupe d'Europe à Zinal 

4.12.2023 - La station valaisanne de Zinal accueillera cette semaine le coup d'envoi de la saison 2023/24 de la Coupe d'Europe pour les dames (deux slaloms géants les mardi 5 et mercredi 6 décembre) et pour les hommes (slalom géant et super-g les jeudi 7 et vendredi 8 décembre). Trente-six courses sont prévues pour chacun des deux genres. Après Zinal, St-Moritz (deux super-G les 12 et 13 décembre) et Crans-Montana (les 7e et 8e descentes de la saison, samedi 10 et dimanche 11 février) accueilleront également des courses féminines en Suisse. En 2024, les hommes s'arrêteront encore à Gstaad Saanenland (5/6.02. avec les slaloms 5+6), à Stoos (29.02/1.03. avec le super-G 4+5) et à Verbier (6/7.03. avec les descentes 7+8).  

Pour les équipes de Swiss-Ski, il s'agit, comme pour tous les athlètes évoluant en Coupe d’Europe, de faire valoir ses capacités et de terminer dans le top 3 en fin de saison en vue de décrocher des places fixes dans la gamme supérieure pour la saison 2024/25.

PAS DE PLACE FIXE POUR LES SKIEUSES SUISSES

18.03.2023 - La relève du ski féminin helvétique a échoué dans sa quête de place fixe en Coupe du monde. Mélanie Meillard en géant et Delia Durrer en descente manquent de peu d’accrocher le top 3 de leur discipline en Coupe d’Europe.

Le rideau est tombé sur la saison de Coupe d’Europe féminine ce samedi à Narvik. Et les Suissesses ont connu moins de réussite que lors du dernier hiver. Aucune skieuse helvétique n’est parvenue à accrocher une place fixe en Coupe du monde la saison prochaine en terminant dans le top 3 de l’une des disciplines continentales.

Il s’en est fallu de peu toutefois pour Mélanie Meillard qui se classe au 4e rang en géant. Au final, il manque 36 points à la Valaisanne pour prendre la 3e de la spécialité. Mais la skieuse d’Hérémence se consolera avec des résultats probants en Norvège puisqu’elle s’est classée à deux reprises 3e, tant en géant, qu’en slalom.

Delia Durrer termine également à la pire des places, la 4e, en descente. Celle qui était dans le top 3 l’hiver échoue dans sa quête pour 25 points après avoir pris la 6e place de la descente de Narvik. Une descente à l’issue de laquelle Juliana Suter et Janine Schmitt se sont classées 9es.

Delia Durrer a également terminé 6e du super-G, mais c’est Janine Schmitt, la skieuse helvétique la mieux classée au classement de la discipline. La Saint-Galloise se classe 12e lors de l’ultime course disputée samedi.

Enfin en slalom, Nicole Good prend le 7e rang à l’issue de la saison. Elle a conclu son hiver avec une belle 2e place à Narvik.