13 avr.

Corviglia est entrée dans la vie de Luca Aerni, champion du monde 2017

Un cadeau de Pâques bien particulier pour Luca Aerni (23 ans), champion du monde 2017 de Combiné Alpin et, dans la foulée, champion suisse de la même discipline et de slalom. Comme promis lors de l’hommage rendu au charismatique ambassadeur de Crans-Montana dans le cadre des dernières épreuves Coupe du monde FIS Dames, l’Association des Communes de Crans-Montana ACCM lui a offert une génisse de la race d’Hérens. Corviglia a deux ans et demi et pèse env. 500 kilos. Cette fête sympathique a eu lieu dans une ambiance bon enfant à la Ferme des Briesses de Stéphane Robyr, éleveur de cette magnifique bête, en présence d’une trentaine de personnes dont entre-autres Jean-Charles et Silvia Aerni, les parents de Luca, Audrey Chaperon, son amie, des représentants de l’ACCM, Martial Kamerzin (Président/Président de la commune d’Icogne), Nicolas Féraud (Président de la Commune de Crans-Montana) et Yves-Roger Rey (Secrétaire général) et de Crans-Montana Tourisme & Congrès, Bruno Huggler (Directeur). Marius Robyr (Président du Comité d’Organisation des courses Coupe du monde) a adressé quelques mots  à l’assistance et a profité de l’occasion pour introduire celle-ci au monde des reines. Très touché par ce cadeau, Luca Aerni s’est montré tout de suite très à l’aise avec sa nouvelle conquête. Corviglia restera fidèle à la région et estivera à l’alpage de Corbyre.

DEPREZphoto SA, Crans-Montana

1 avr.

A la santé des épreuves Coupe du monde 2018

La transition des courses Coupe du monde FIS 2017 de Crans-Montana à celles de 2018 a eu lieu dans un cadre particulier. Notre dynamique sponsor « Vins », Jean-René Germanier, du Domaine de Balavaud à Vétroz, a convié le Comité Directeur et des invités de celui-ci à une visite de ses impressionnantes caves, ponctuée de dégustations et terminée par une délicieuse raclette servie dans le magnifique caveau voûté bicentenaire dans lequel les premières vendanges se vignifièrent en 1896 ! Qu’elles s’appellent Cayas, Petite Arvine,  Heida, Champmarais, ou Mitis, les convives se sont délectés de ces fines gouttes. Entourant Martial Kamerzin, Président de l’Association des Communes du Haut-Plateau, Jean-René Germanier et Marius Robyr, Président du C.O. des courses Coupe du monde à Crans-Montana, tous les convives ont trinqué au succès des épreuves 2018 (2-4 mars) et à la candidature pour les Championnats du monde de ski alpin 2025. Une très belle soirée placée sous le signe de l’amitié.

Vous cherchiez encore LA bonne adresse pour compléter votre cave ? Vous l’avez trouvée. Nous vous conseillons vivement les vins de Jean-René Germanier du Domaine de Balavaud.

DEPREZphoto SA, Crans-Montana

1 mars

Un grand MERCI à tous!

Texte remerciements

26 févr.

Crans-Montana/Valais: en direction les Championnats du monde FIS de ski alpin, ensemble avec Swiss-Ski

Après avoir lancé la candidature Crans-Montana/Valais pour les Championnats du monde FIS de ski alpin 2025 dans le cadre de la soirée du jubilé des 30 ans des Championnats du monde ’87, l’annonce au public a eu lieu dimanche après-midi dans le stade d’arrivée des épreuves Coupe du monde à Crans-Montana. Un show plein d’ambiance dont les acteurs furent des parapentistes et de nombreux enfants des ski-clubs de la région, et au milieu d’eux, Urs Lehmann, Président de Swiss-Ski, et Marius Robyr, Président du C.O. des courses Coupe du monde Crans-Montana. Par des mots sympathiques, les deux personnalités dirigeantes du sport ont déclaré saisir ensemble le « Challenge Championnats du monde de ski 2025 » et le mener à bien. Une nuée de ballons ont ponctué le ciel bleu de leurs couleurs. La lettre d'intention doit être déposée auprès de la Fédération Internationale de Ski FIS d’ici au 1er mai 2019. Le Council de la FIS dévoilera le nom de la station choisie à l’issue du Congrès de la FIS en 2020.

 DEPREZphoto SA, Crans-Montana/Agence Zoom

26 févr.

Premier Combiné pour Shiffrin, globe de cristal pour Stuhec

Mikaela Shiffrin a remporté le 2e combiné de Crans-Montana en devançant de 0''70 l'Italienne Federica Brignone et de 0''85 la Slovène Ilka Stuhec qui remporte le globe de la spécialité. Meilleure Suissesse, la championne du monde Wendy Holdener a dû se contenter de la 6e place.

Brillante septième à l'issue du Super-G à seulement 1''30 de Sofia Goggia, la meilleure slalomeuse du monde avait un boulevard devant elle et assez peu d'adversaires entre les piquets. Hormis Federica Brignone, surprenante deuxième de la manche de slalom, elle a par exemple laissé Wendy Holdener à 0''81.

Shiffrin remet les pendules à l'heure

Pour son deuxième combiné après celui de Soldeu il y a un an où elle avait pris la huitième place, Mikaela Shiffrin a montré qu'elle était une skieuse de classe mondiale en montant en puissance tout au long du week-end. Maladroite dans ses propos vendredi lors du premier combiné, 13e samedi lors du Super-G, la triple championne du monde de slalom prouve qu'elle apprend vite. Sur une neige douce en raison du généreux soleil valaisan, Mikaela Shiffrin a maîtrisé la pente de bout en bout. Comme souvent, c'est sur la fin du tracé que l'Américaine a créé les écarts.

Ce succès permet aussi à l'Américaine, qui signe son 29e succès en Coupe du monde, de tenir à distance Ilka Stuhec. Car si Shiffrin n'avait pas pris part à ce combiné, elle aurait laissé la Slovène grignoter encore davantage de son retard. Alors qu'aujourd'hui, Shiffrin a repris 298 points d'avance au général de la Coupe du monde. Cela signifie que même si la Slovène s'impose lors des deux épreuves de vitesse à Jeongseon en Corée du Sud le week-end prochain, elle restera à près de cent points de la pépite de Vail. «Cette course était importante dans l'optique du classement général, a commenté la lauréate du jour. Je peux maintenant rejoindre les Etats-Unis l'esprit plus tranquille.»

Le globe pour Ilka Stuhec

Côté suisse, Wendy Holdener a pu limer une partie de son retard lors du slalom, mais la Schwyzoise n'a pu faire mieux que 6e à 1''54 de Shiffrin. Michelle Gisin a pris le 11e rang. «Le matin je n'ai pas bien skié, a rapporté l'Obwaldienne. Je n'avais pas de force dans les jambes. J'étais encore un peu malade ces derniers jours et j'ai perdu quelques kilos. J'ai essayé de faire un bon slalom, mais c'était clair que je n'avais presque aucune chance de revenir dans le top 5. J'ai pris quelques points et c'est déjà bien. Si j'avais pu terminer le combiné de vendredi, j'aurais peut-être pu être un peu plus stable aujourd'hui et réussir un meilleur résultat. Mais sur une neige aussi molle où tu dois tout faire toi-même, c'est pas si chouette à skier.» Deux autres Suissesses ont récolté des points, Rahel Kopp a fini 16e et Jasmina Suter 19e.

Le globe de la spécialité est revenu à Ilka Stuhec. La Slovène, 3e de ce troisième et dernier combiné, empoche donc son premier trophée en cristal. Au terme des trois courses, elle a devancé de vingt points Federica Brignone (240 contre 220 pts). Elle pourrait bien devoir faire de la place sur la cheminée puisqu'elle risque fort d'enlever celui de la descente et celui du Super-G.

DEPREZphoto SA, Crans-Montana/Agence Zoom

 

25 févr.

Crans-Montana/Valais projète l’organisation des Championnats du monde FIS de ski alpin 2025

Huit ans après les Championnats du monde de St-Moritz, la Suisse pourrait à nouveau accueillir des Mondiaux de ski alpin. Crans-Montana/Valais est en effet candidat suisse aux Mondiaux 2025 avec le fort soutien de Swiss-Ski.

38 ans après les Championnats du monde les plus prolifiques de l'histoire du ski suisse, Crans-Montana espère bien pouvoir accueillir les meilleurs skieurs du monde sur les pistes Nationale et Mont Lachaux. Le Président de Swiss-Ski, Urs Lehmann, et le Président du Comité d'Organisation des courses Coupe du monde de Crans-Montana, Marius Robyr, ont officiellement lancé la candidature valaisanne ce samedi soir à l’occasion de la soirée de jubilé des 30 ans des Championnats du monde ’87. Etaient également présents, Erika Hess, Peter Müller et Pirmin Zurbriggen, en 1987 ils avaient remporté cinq des huit médailles d’or suisses à Crans-Montana.

La lettre d'intention doit être déposée auprès de la FIS avant le 1er mai 2019. La candidature de Crans-Montana/Valais dispose du soutien du canton, des communes et de Swiss-Ski. Urs Lehmann fait d'ailleurs partie du Comité de Candidature afin de montrer l'implication de la Fédération dans le projet.

Une fois que la candidature sera officielle auprès de la FIS, Crans-Montana/Valais pourra préparer son dossier. Le nom de la ville qui accueillera les Mondiaux 2025 sera dévoilé en 2020 à l'issue du congrès de la FIS.

Crans-Montana/Valais attend de la concurrence provenant de la France (Courchevel-Méribel) ou d'Autriche (Saalbach-Hinterglemm). En cas d'attribution des Mondiaux, la station remodèlerait complètement le stade d'arrivée avec un projet d'arène polyvalente permanente où d'autres manifestations pourraient être organisées.

DEPREZphoto SA, Crans-Montana

MR & Cie
Prêts pour le démarrage de la candidature des Championnats du monde FIS 2025 Crans-Montana/Valais, depuis la gauche: Martial Kamerzin, Président de l'Association des Communes de Crans-Montana/Urs Lehmann, Président de Swiss-Ski/Marius Robyr, Président du C.O. des courses Coupe du monde Crans-Montana et Nicolas Féraud, Président de la Commune de Crans-Montana.

 

25 févr.

Ilka, Elena, Stephanie, Wendy et Luca en fête à la patinoire d'Ycoor

La remise des prix du Super-G, le tirage au sort des dossards pour le Combiné Alpin de dimanche (26.02.) et la célébration du champion du monde de Combiné Alpin, Luca Aerni, ont mis le feu à la place Montana à Ycoor où une foule enthousiaste était présente. Une fois de plus la fête du ski fut belle!

DEPREZphoto SA, Crasn-Montana

25 févr.

La favorite Ilka Stuhec fête son 6e succès de la saison

En l’absence de Lara Gut, triple vainqueure cette saison, blessée, à Crans-Montana la Slovène Ilka Stuhec a pu célébrer sa 5e victoire en Super-G de l’hiver, et avec une belle avance sur ses dauphines. La championne du monde de Descente a triomphé dans une super ambiance et sous un soleil radieux. Elle a laissé derrière elle Elena Curtoni ITA à 0,50 seconde et Stephanie Venier AUT à 1,09. Pour l’Italienne (26 ans), il s’agit-là du troisième podium de sa carrière, après deux troisièmes places en 2016 (Descente à St. Moritz et Super-G à Val d’Isère). Stephanie (23 ans), la vice-championne du monde de Descente, n’était monté à ce jour qu’à une seule reprise sur le podium, à Garmisch-Partenkirchen.

La Liechtensteinoise Tina Weirather a terminé au pied du podium, à 1,26 de Stuhec, suivie au 5e rang de la vainqueure du Combiné Alpin de vendredi, l’Italienne Federica Brignone. Le 4e rang de Tina lui permet tout de même de prendre la place de sa collègue d’entraînement  Lara Gut à la tête de la discipline. Elle compte 6 points d’avance sur la Suissesse  et 16 sur Stuhec. La fin de saison promet un peu de suspense lors des deux dernières courses de la saison en Corée du Sud et à Aspen.

Par sa nouvelle splendide prestation Ilka a augmenté sa prime de 45'000 à 65'000 et s’approche de la tête du classement général. Elle compte encore 256 points de retard sur Mikaela Shiffrin, qui malgré son dossard n° 2 a dû se contenter du 13e rang. Malgré son retrait de la course de la veille, elle a rejoint l’arrivée sans trop de peine. Ce qui ne fut pas le cas, pour Victoria Rebensburg, Sofia Goggia, Lindsey Vonn, et d’un peu plus du tiers des 61 participantes. Les athlètes avec des dossards élevés ont eu la vie un peu plus difficile sur cette la piste Mont Lachaux non seulement très sélective, mais dont la neige par ces conditions printanières était « tendre ». Tiffany Gauthier (FRA/dossard 38) et Marie-Michèle Gagnon (CAN/42), 10e, resp. 12e, montraient que la tâche était tout de même encore possible.

Parmi les éliminées, deux Suissesses, Fabienne Suter et Jasmine Flury qui jusqu’au schuss final était encore dans le top 10. Corinne Suter est la meilleure Suissesse et figure au 14e rang.

DEPREZphoto SA, Crans-Montana/Agence Zoom

vue
24 févr.

Belle ambiance pour les cérémonies au centre de Crans-Montana

C’est sur la place Montana située sur la plateforme de la nouvelle patinoire d’Ycoor que se déroula vendredi la première des deux cérémonies de remise des prix et tirage au sort des dossards des épreuves Coupe du monde. Une belle ambiance y régnait à l’heure des récompenses pour les meilleures coureuses du Combiné Alpin du vendredi et pour le tirage au sort des dossards pour le Super-G de samedi 25 février (10h30). Les interviews avec divers  athlètes – comme e.a. Maria Walliser-Anesini, double championne du monde ’87 à Crans-Montana – ont trouvé un excellent écho auprès du nombreux public. Les festivités du samedi 25 à la patinoire débuteront à 17h30 avec en point d’orgue l’accueil  et la célébration de Luca Aerni,  champion du monde de Combiné Alpin. Venez nombreux.

DEPREZphoto SA, Crans-Montana

24 févr.

Federica Brignone s'impose, Wendy Holdener au pied du podium

Federica Brignone a remporté le premier combiné de Crans-Montana. L'Italienne a devancé Ilka Stuhec de 1''01 et l'Autrichienne Michaela Kirchgasser de 1''16.

Deuxième du Super-G, la Valdôtaine a maîtrisé le slalom pour passer devant Ilka Stuhec et revenir dans le sillage de la Slovène pour le globe de la discipline. L'Italienne n'a cédé que 0''45 à Wendy Holdener entre les piquets. Une Wendy Holdener qui finit chocolat avec une quatrième place loin d'être acquise après le Super-G. Bien trop timide, la championne du monde schwytzoise a laissé ses illusions de podium lors de l'épreuve de vitesse: "J'ai perdu beaucoup trop de temps au cours du Super-G. J'avais trop de retard pour espérer revenir en slalom. C'est comme ça!"

Le début de la course à 10h30 a été difficile. En effet, trois filles se sont élancées et aucune d'elle n'a pu faire plus de dix secondes de course sur la piste sélective du Mont Lachaux. Denise Feierabend s'est même blessée en chutant et sa saison pourrait bien être terminée. Le départ a donc été abaissé et Ilka Stuhec et Tessa Worley ont eu le droit de reprendre le départ. La dauphine de Wendy Holdener à St-Moritz, Michelle Gisin, n'a elle non plus pas terminé sa course. "Le temps n'était pas génial, raconte l'Obwaldienne. Il y avait du brouillard ce matin, puis de la pluie, puis de la neige et enfin du soleil. "J'ai skié trop direct et je suis sortie, c'est dommage. Mais j'espère surtout que Denise (réd: Feierabend) va bien."

La cadette de la fratrie Gisin n'a pas voulu incriminer le tracé ou la piste, un constat et des conditions de course que les Américaines, Mikaela Shiffrin et Lindsey Vonn en tête, n'ont pas hésité à dénoncer en ne prenant pas le départ de la course. Comme les absent(e)s ont toujours tort, Federica Brignone a profité pour signer sa quatrième victoire en Coupe du monde, sa première en combiné. Victorieuse du géant de Kronplatz en janvier, la Valdôtaine n'en revenait pas dans l'aire d'arrivée: "Franchement j'ai réussi un bon Super-G, mais je ne pensais pas pouvoir m'imposer comme ça. Il paraît que je me replace au classement du combiné, je n'étais même pas au courant." Championne du monde juniors de la spécialité en 2009, Federica Brignone a su tirer son épingle du jeu en réussissant à distancer Ilka Stuhec sur une pente sans doute trop raide pour la Slovène. Mais l'athlète du club de Maribor, grâce à sa deuxième place, prend le troisième rang au général et conforte sa position en tête du classement du combiné avec 180 points sur 200 possibles. Autant dire que le combiné prévu dimanche sera décisif pour l'attribution du globe.

Photos: DEPREZphoto SA, Crans-Montana/Agence Zoom

Brignone2 Stuhec Kirchgasser3
1. Federica Brignone ITA 2. Ilka Stuhec SLO

3. Michaela Kirchgasser  AUT

Podium Ambiance