9 oct.

Sympathique raclette des „AMIS DE LA COUPE DU MONDE“

Après avoir dû faire l’impasse sur l’édition 2020 pour les raisons connues de tous, c’est pour la quatrième fois que les Amis de la Coupe du monde Crans-Montana se sont réunis autour d’une délicieuse raclette servie au restaurant « La Bergerie du Cervin » à Vermala. Parfaitement réussie, cette rencontre sympathique à souhait fut l’occasion de se mettre dans l’ambiance à deux semaines du coup d’envoi de la saison Coupe du monde 2021/22. Cette dernière fera halte sur le Haut-Plateau valaisan les 26 et 27 février 2022, au programme de « notre » classique Dames annuelle, deux descentes. Ces épreuves seront précédées des deux Descentes Coupe d'Europe agendées les 19 et 20 février. Mercredi 12 janvier, les hommes feront également étape à Crans-Montana à l’occasion du Slalom nocturne sur invitation. Les meilleurs spécialistes de la discipline seront présents.

Plein de fantaisie et d’humour, fidèle à lui-même, Marius Robyr, le charismatique Président du Comité d’Organisation des épreuves Coupe du monde, s’est adressé aux AMIS et leur a présenté l’édition 2022, sans oublier bien sûr la Coupe du monde Party qui verra le retour sur le Haut-Plateau de la famille Oesch’s die Dritten, le plus célèbre groupe de musique populaire en Suisse. Rendez-vous est donc pris pour le samedi soir 26 février dans la halle de tennis du Centre de Congrès Le Régent. La vente des billets débutera le 15 novembre. Il n’a bien entendu pas passé sous silence l’avancement de la candidature pour l’organisation des Championnats du monde de ski alpin 2027 Crans-Montana/Valais.

Une raclette au feu de bois sans schwyzoise, c’est tout simplement impensable ! Le fameux trio Thürler-Mosimann-Tschanz a animé de bien belle manière ce moment de franche amitié. Les AMIS présents ont à nouveau eu l’honneur d’être les premiers à recevoir, et porter, le bonnet 2022 de la Coupe du monde de Crans-Montana. Celui-ci change chaque année de couleur. Son nouveau look est franchement chic & cool : blanc et grenat. Il sera en vente au prix de CHF 20.00 dès le 1er décembre 2021 dans les bureaux de Crans-Montana Tourisme et Congrès.

Vous désirez vous aussi faire partie des Amis de la Coupe du monde qui compte déjà quelque 320 membres ? C’est très simple, il suffit de vous inscrire en cliquant ici. Le Comité directeur des courses Coupe du monde salue avec grand plaisir chaque nouvelle adhésion.

DEPREZphoto sa, cransmontana

1

2

3 4

 

6 oct.

Un lifting marquant pour la piste de la Nationale à Crans-Montana

La partie sommitale de la piste de descente de la Nationale est actuellement en travaux. D’imposantes machines ont pris place sur le secteur de Bellalui, plus précisément là où se trouvait le fameux saut de la descente hommes des Mondiaux’87. Un remodelage nécessaire afin de répondre aux exigences de la Fédération Internationale de Ski FIS d'une part, mais également dans le but de pouvoir accueillir dans le futur à nouveau une descente de Coupe du monde masculine. Et surtout ces travaux se réalisent dans la perspective de proposer une piste des plus attractives pour les Championnats du monde de 2027 pour lesquelles notre destination est candidate, comme l'explique dans la vidéo le directeur exécutif de cette candidature Marius Robyr.

Video & photo drône: SkiActu

 

DEPREZphoto sa, cransmontana

1
Retour en image sur la descente hommes des CM'87 avec ici le saut de jonction entre le secteur Bellalui et la piste Nationale.
3
 4
 5
 6

 

7 sept.

Le retour du public pour les épreuves Coupes du monde et d’Europe 2022 à Crans-Montana

C’est un passage obligé. Chaque fin d’été, la Fédération Internationale de Ski FIS effectue ses traditionnelles inspections techniques sur les sites hôtes des courses de Coupes du monde et de Coupe d’Europe. Ce mardi 7 septembre, c’est à Crans-Montana qu’elle faisait étape. Bonne nouvelle : selon la situation actuelle en lien avec le COVID-19, les épreuves féminines qui se dérouleront cet hiver sur la piste Mont Lachaux verront enfin le retour du public.

Fin février 2022, Crans-Montana vivra à l’heure de la vitesse et annonce un programme XXL : Deux descentes de Coupe d’Europe dames, le week-end des 19 et 20 février (entraînements : 17/18.02.) et une semaine plus tard, les 26 et 27 février, deux descentes à l’affiche la Classique de la Coupe du monde (entraînements : 24/25.02.). Ces dernières s’annoncent passionnantes au lendemain des Jeux Olympiques 2022 de Pékin. Soufflera-t-il un petit air de revanche sur le Haut-Plateau ?

L’inspection s’est déroulée sous la houlette de Peter Gerdol, directeur FIS des courses de ski alpin féminines, et de Marius Robyr, Président du Comité d’Organisation de Crans-Montana. Des représentants de la Télévision Suisse Romande RTS, diffuseur hôte des épreuves Coupe du monde valaisannes, et de Swiss-Ski avaient également fait le déplacement.

Au cours de l’inspection, une attention particulière a été accordée à la thématique sanitaire et des mesures de protection requises par la FIS, notamment pour les athlètes et leurs staffs. D’autres points importants ont été discutés comme la position des caméras sur la piste, l’organisation des zones de départ et d’arrivée, l’accréditation et l’hébergement des équipes. L’ensemble de l’événement s’est déroulé dans d’excellentes conditions et dans un esprit convivial.

Photos: DEPREZphoto sa, cransmontana

1
2
3
4
5
De gauche à droite: Patrice Morisod (chef piste C.O.), Julien Baszanger (RTS Producteur), Sophie Genoud (coordinatrice C.O.), Bertrand Cassignol (CMA), Jordi Pujol (coordinateur FIS Coupe d'Europe dames), Thierry Overney (RTS), Franz Hofer (Swiss-Ski), Marius Robyr (président C.O.), Markus Murmann (directeur courses C.O.), Dominique Morard (chef constructions C.O.), Peter Gerdol (directeur FIS ski alpin dames), Jean-Philippe Vulliet (directeur FIS groupe vitesse dames), Andreas Krönner (manager technique FIS alpin dames) et Beat Tschuor (chef alpin dames Swiss-Ski).

 

11 juin

Succès télévisuel inédit pour les courses 2021 de Crans-Montana!

Malgré la pandémie qui a empêché la présence du public lors des trois courses de Coupe du monde dames 2021 de Crans-Montana, vous avez été nombreux à suivre les compétitions devant votre petit écran. Jamais l'événement n'avait connu un tel succès télévisuel. Des chiffres d’autant plus positifs que la météo était favorable à la pratique des sports de neige.

La descente du samedi 23 janvier a ainsi été suivie par 434'000 téléspectateurs sur la chaîne SRF zwei pour 72% des parts de marché! Le super-G du dimanche 24 janvier a rencontré encore un plus gros succès puisque quelque 514'000 personnes étaient présentes devant la télévision en Suisse alémanique, soit 71% de parts de marché. En pourcentage, il s’agit tout simplement des meilleurs résultats de l’hiver pour les courses Coupe du monde en Suisse l’hiver dernier, dames et messieurs confondus!

L'augmentation du nombre de téléspectateurs entre 2020 et 2021 est spectaculaire, puisque la descente et le super-G ont attiré respectivement 49% et 65% de personnes en plus devant leur écran. Les parts de marché ont augmenté de 7% et 21% pour les deux courses. En Suisse romande, ce sont plus de 80'000 personnes qui ont regardé chaque jour les compétitions, pour une part de marché de 52%.

Globalement, plusieurs millions de personnes sur l'ensemble de la planète qui ont suivi les courses de Coupe du monde de Crans-Montana, puisque l'événement était diffusé dans 55 pays. L’audience est en augmentation sur tous les territoires.

Nous vous remercions chaleureusement pour votre enthousiasme devant votre télévision et on espère, rapidement, vous retrouver dans l'aire d'arrivée de la piste du Mont Lachaux.

1
2

 

2 avr.

Coupe du monde 2022 Crans-Montana: les organisateurs et Melanie Oesch optimistes

Les organisateurs des courses de la Coupe du monde de ski 2022 à Crans-Montana ont bon espoir que l'événement des 26/27 février puisse à nouveau se dérouler avec des spectateurs. Les trois courses fantômes de janvier dernier ont malgré tout connu un succès considérable en termes d'organisation et d'audience télévisuelle nationale et internationale, mais l'ambiance avec les fans de ski et le traditionnel programme d’animation annexe varié ont fait cruellement défaut.

En ce qui concerne ce dernier, version 2022, une nouvelle réjouissante: le plus fameux groupe de musique populaire de notre pays, Oesch’s die Dritten, présentera son nouveau show prometteur dans le cadre de la Coupe du monde Party qui aura lieu samedi 26 février au centre de tennis Le Régent. En supposant bien sûr, que la Covid n’y mette pas son veto!

Melanie Oesch et l'organisateur de la Coupe du monde Party Hugo Steinegger (photo d'ouverture) sont des plus optimistes après avoir signé le contrat avec les Oesch's. Les musiciens de l'Oberland bernois, qui sont également très populaires en Suisse romande, offrent à leurs fans une sympathique surprise de Pâques. 

Veuillez cliquer ici

1

22 mars

Remerciements de Swiss-Ski pour l'engagement de Crans-Montana en Coupe d'Europe

La Norvégienne Marte Monsen et l'Autrichien Maximilian Lahnsteiner (Autriche) ont remporté le classement général de la Coupe d'Europe 2020/21. Le Scandinave de 21 ans est un spécialiste du slalom, alors que l'Autrichien de 24 ans est davantage tourné vers la vitesse. Mais les Suisses ont également brillé. 

Ralph Weber (4e) et Simone Wild (9e) ont été les meilleurs skieurs helvètes cette saison dans l'antichambre de la Coupe du monde. Mais, il faut surtout retenir que trois femmes et quatre hommes ont obtenu des places fixes sur le Cirque blanc l'hiver prochain, en se classant dans le top 3. Jasmina Suter (25 ans, 1re en super-G), Stephanie Jenal (23 ans, 2e en super-G), Simone Wild (27 ans, 2e en géant), Stefan Rogentin (26 ans, 1er en super-G), Ralph Weber (27 ans, 2e en super-G), Semyel Bissig (23 ans, 2e en géant) et Marc Rochat (28 ans, 3e en slalom) ont obtenu leur ticket. Comme les sept skieurs figurent déjà dans le top 60 mondial, ils ne voleront pas une place à l'un ou l'autre skieur suisse en Coupe du monde. Ils ont simplement droit à un dossard supplémentaire, hors du quota helvétique dans leur disicpline. C'est plutôt une bonne nouvelle.

Ce résultat d'ensemble est également bien meilleur que celui de l'année précédente où seuls Rahel Kopp (descente), Jasmina Suter (super-G) et Semyel Bissig (combiné) avaient réussi pareille performance. Walter Reusser, directeur alpin chez Swiss-Ski se montrait très satisfait: "Avoir deux places supplémentaires, c'est extrêmement utile, surtout en Super-G, où nous avons beaucoup de succès et où il n'y a pas forcément une place pour les jeunes. Cela nous donne un peu d'air et crée des opportunités pour la relève."  

La Coupe d'Europe, deuxième échelon derrière la Coupe du monde, comprenait un total de 56 courses durant cet hiver: 30 pour les hommes et 26 pour les femmes. Parmi ceux-ci, 13 ont eu lieu en Suisse (Zinal 8, Meiringen-Hasliberg 2, Melchsee-Frutt 2, Crans-Montana 1 (la deuxième descente a dû être annulée en raison de la trop grande quantité de neige fraîche).

Alors que le programme des hommes était assez équilibré (6 descentes, 7 super-G, 8 slaloms et 8 géants et 1 combiné), le calendrier des femmes était davantage orienté vers la technique avec seulement 3 descentes et 4 super-G, contre 10 géants et 9 slaloms. "On remarque qu'il y a moins de densité dans les disciplines techniques en Suisse", poursuite Walter Reusser. "Nous y travaillons intensivement. L'objectif est d'avoir des équipes fortes dans toutes les disciplines. C'est la seule façon d'avoir une chance de gagner la Coupe des Nations". 

Au total, la Suisse a fêté dix victoires en Coupe d'Europe grâce à Stephanie Jenal, Jasmine Flury, Jasmina Suter, Justin Murisier, Ralph Weber, Joel Lütolf, Lars Rösti, Josua Mettler, Semyel Bissig et Stefan Rogentin). Sept de ces succès ont eu lieu sur des pistes suisses (6 à Zinal, 1 à Crans-Montana).  

Selon Walter Reusser, la force de la Suisse dans le secteur de la vitesse est directement liée aux efforts des stations de ski suisses et il s'en félicite: "C'est très gratifiant d'avoir de nombreuses courses de la Coupe d'Europe en Suisse. Cela crée des plateformes pour la prochaine génération. Crans-Montana, en tant qu'organisateur de la Coupe du Monde, de la Coupe d'Europe et partenaire d'entraînement, mérite un grand merci. Swiss-Ski apprécie énormément que Crans-Montana organise chaque année des courses de la Coupe d'Europe depuis l'ouverture de son nouveau domaine de la Coupe du monde en 2008, à l'image des finales de la Coupe d'Europe en 2009 qui ont connu un grand succès."

DEPREZphoto sa, cransmontana

1
Grâce à sa victoire lors de la descenteCoupe d'Europe de Crans-Montana, la Grisonne Jasmine Flury a terminé au 5e rang final de la discipline.


Les top-3 de la Coupe d'Europe 2020/21 (plus les meilleures Suisses) 

Dames 

Général (26 courses): 1. Marte Monsen NOR  591. 2. Andreja Slokar SLO  553. 3. Jessica Hilzinger GER  522. – 9. Simone Wild 382.  

Descente (3): 1. Lisa Grill AUT  280. 2. Nadine Fest AUT   160. 3. Vanessa Nussbaumer AUT  114. – 5. Jasmine Flury 100. 8. Stephanie Jenal 84. 9. Noémie Kolly 79. 10. Rahel Kopp 76. 14. Katja Grossmann 51. 15. Delia Durrer 50.  

Super-G (4): 1. Jasmina Suter SUI  252. 2. Stephanie Jenal SUI  250. 3. Julia Pleshkova  RUS  180. – 5. Rahel Kopp 149. 13. Delia Durrer 80.  

Slalom Géant (10): 1. Marte Monsen NOR  553. 2. Simone Wild SUI 382. 3. Hilma Loevblom SWE  350. – 23. Vanessa Kasper 107. 24. Selina Egloff 106. 26. Viviane Haerri 102. 27. Camille Rast 88.  

Slalom (9): 1. Andreja Slokar SLO  465. 2. Lara Della Mea ITA  341. 3. Sara Rask SWE 297. – 22. Selina Egloff 111. 35. Camille Rast 60.  

Hommes  

Géénéral (30): 1. Maximilian Lahnsteiner AUT  692. 2. Raphael Haaser AUT  668. 3. Dominik Raschner AUT   570. – 4. Ralph Weber 496. 5. Stefan Rogentin 429. 9. Lars Rösti 360.  

Descente (6): 1. Victor Schuller FRA  334. 2. Maximilian Lahnsteiner AUT  319. 3. Erik Arvidsson USA  285. – 6. Yannick Chabloz 175. 7. Ralph Weber 160. 8. Lars Rösti und Gilles Roulin je 147.  

Super-G (7): Stefan Rogentin SUI  328. 2. Ralph Weber SUI  325. 3. Roy Piccard  FRA 305. – 6. Lars Rösti 213. 7. Nils Mani 179. 8. Arnaud Boisset 164. 11. Josua Mettler 136. 14. Alexis Monney 128.  

Slalom Géant (8): 1. Dominik Raschner AUT  353. 2. Semyel Bissig SUI  301. 3. Timon Haugen NOR  300. – 20. Cédric Noger 104.  

Slalom (8): 1. Billy Major GBR  258. 2. Anton Tremmell GER  248. 3. Marc Rochat  SUI  237. – 14. Dionys Kippel 149. 15. Noel von Grünigen 143. 17. Joel Lütolf 126.  

Combiné Alpin (1): 1. Joel Lütolf SUI  100. 2. Florian Loriot FRA  80. 3. Luca Aerni SUI 60.   

21 mars

Notre ambassadrice Michelle Gisin: "Un de mes plus grands rêves"

Troisième du classement général de la Coupe du monde, Michelle Gisin, la si charismatique et appréciée ambassadrice de la candidature pour les Championnats du monde de ski alpin 2027 Crans-Montana, a encore poursuivi sa progression cet hiver. Capable de briller dans toutes les disciplines, son avenir s'annonce radieux.

C’est avec une belle dose d’émotions que Michelle Gisi est montée ce dimanche sur la troisième marche du podium du classement général de la Coupe du monde. A Lenzerheide, l'Obwaldienne pourtant habituée aux cérémonies protocolaires cet hiver, a failli se tromper de marche, en montant sur la deuxième. Ce n’est d’ailleurs peut-être que partie remise, tant sa progression est linéaire depuis quelques années. Longtemps à la lutte avec Petra Vlhova au sommet de la hiérarchie, elle a finalement laissé filer la Slovaque, qui devance Lara Gut-Behrami, revenue en boulet de canon depuis quelques semaines.

Mais cette saison reste la plus belle de “Micken” sur le plan comptable, en Coupe du monde du moins. “Monter sur ce podium, c’est beaucoup d’émotions car c’est un de mes plus grands rêves depuis que je suis toute petite, a concédé celle qui affiche le plus sympathique sourire du ski suisse. Lorsque j’ai terminé mon géant ce dimanche, j’ai ressenti un sentiment fort, que j’ai en plus pu partager avec ma famille. Etre sur ce podium, en étant également 4e en géant et en slalom sur la saison, ça me rend très fière. C’est vraiment beau.”

Brillante malgré la fatigue

Et dans les Grisons, Michelle Gisin a conclu sa saison avec deux résultats probants après un week-end plus compliqué à Åre. L’Obwaldienne est montée sur un podium, le 6e de l’hiver, en slalom, et a prisune solide 5e place en géant.  “La fatigue est immense là, a-t-elle pourtant avoué. C’est une incroyable saison qui se termine avec encore un beau résultat. Je me suis beaucoup battue aujourd’hui (ndlr: dimanche), c’était très intense, très difficile. Et samedi, c’était très spécial aussi. Il s’agissait de mon premier podium en slalom en Suisse, c’était magnifique.”

Difficile en fait de trouver quelque chose de négatif dans le discours de la soeur de Dominique et Marc. “J’ai effectué cet hiver un grand pas en avant en géant avec ces premiers podiums, et monter quatre fois sur la boîte en slalom, ça a beaucoup de valeur, se réjouit-elle. En plus, j’ai retrouvé d’excellentes sensations et de la confiance en vitesse. C’est génial car à chaque fois que je me suis retrouvée au départ, je me suis dis: ‘tu peux réussir quelque chose de fort’. C’est un sentiment extraordinaire.” 

Le gros Globe en point de mire?

“On aurait signé il y a une année pour ça, pour la voir toujours présente, dans toutes les disciplines, s’est aussi félicité Denis Wicki, son entraîneur. Elle a vraiment enchaîné les belles performances. Et sa courbe ascendante doit l’autoriser à rêver du gros Globe la saison prochaine. “C’est important de continuer à progresser, confirme-t-elle. Mais je ne pense pas directement aux résultats mais plutôt en termes de performance.” 

Avec Denis Wicki, un plan doit d’ailleurs permettre d’arriver à décrocher plus de victoires pour arriver au sommet. “C’est là qu’il y a une différence avec les deux meilleures, assure la championne olympique de combiné. Il faut avoir un bon niveau en vitesse aussi. Mais comme je le répète souvent, le gros Globe n’est pas un objectif, c’est plutôt un rêve. Mais il y a trop de facteurs qui jouent un rôle pour dire que je vais y arriver. Je veux déjà continuer à skier à mon niveau.” 

Et le Valaisan de préciser: “Michelle doit gagner dans les disciplines où elle est la meilleure et aujourd’hui, c’est le géant et le slalom. Elle doit gagner dans les deux, plusieurs fois, et après elle fera de la vitesse quand les conditions le permettent. Elle aura alors le niveau et la crédibilité pour gagner un gros Globe, mais pas avant. L’objectif est là pour l’année prochaine, on a déjà parlé de ça. On sait où on va.” Avec certains skieurs de l’équipe de Suisse, un voyage à Cerro Castor, tout près d’Ushuaïa (ARG), est d’ailleurs déjà prévu cet été pour préparer la saison prochaine. A condition que la pandémie le permette, évidemment.

Photos: Agence Zoom

1 
2

 

25 janv.

Un grand MERCI à tous!

Annonce "Remerciements" dans Le Nouvelliste du 26.01.2021

2021-01-25 Remerciements

25 janv.

Urs Lehmann: "100 points pour la candidature de Crans-Montana aux Mondiaux 2027"

La semaine précédant les courses de Coupe du monde de Crans-Montana, Swiss-Ski a dû faire face à l'annulation des compétitions du Lauberhorn à Wengen. Le président de l'association faîtière du ski suisse, Urs Lehmann, était donc soulagé que la Classique féminine du Mont Lachaux puisse avoir lieu comme prévu le week-end dernier.

"Je suis aussi heureux que reconnaissant. Nous savons tous que nous nous trouvons dans une période délicate en ce moment. En Suisse aussi, beaucoup de choses s'arrêtent. Mais nous avons le privilège de pouvoir continuer à pratiquer notre sport. Merci à Crans-Montana d'avoir bien su gérer la problématique", a déclaré avec soulagement Urs Lehmann.

Un engagement de premier plan

L'ancien champion du monde de descente argovien, à la tête de Swiss-Ski depuis 2008, possède un riche vécu. Mais samedi après-midi, sous un ciel bleu azur régnant sur le Haut-Plateau et après une magnifique descente, Lehmann était des plus enthousiastes : "La gagnante (ndlr : Sofia Goggia) a reçu 100 points pour son résultat. Mais aujourd'hui, Crans-Montana mérite également 100 points pour l'effort fournit. L'engagement de tous, du président du Comité d'Organisation Marius Robyr aux nombreux bénévoles motivés, était tout simplement au top".

C'est lorsque les journées, et même les nuits, sont délicates comme celles du week-end dernier, que l'on observe clairement si un organisateur est digne d'organiser des Championnats du monde. "Crans-Montana a une fois de plus montré ses capacités impressionnantes et a présenté sa plus belle carte de visite pour sa candidature aux Mondiaux 2027", poursuit Urs Lehmann.

Prochaine étape : officialiser la candidature 

Pour Marius Robyr, il est extrêmement agréable de se voir féliciter de la sorte de la part d'Urs Lehmann. "Nous faisons toujours de notre mieux. C'est super quand les réactions sont aussi positives". Le président du CO des courses de Coupe du monde, qui est également le directeur exécutif de la candidature pour les Championnats du monde 2027, entend profiter de cette dynamique.  

Dans quelques semaines, le dossier pour les Mondiaux doit être officiellement déposé auprès de la Fédération Internationale de Ski (FIS) et de son président Gian Franco Kasper. Les Championnats du monde, qui seraient les deuxièmes à se tenir à Crans Montana après 1987, doivent être attribués lors du congrès de la FIS au Portugal en mai 2022.

Vidéo: SkiActu

 

24 janv.

Marius Robyr: "Je ne pourrais être plus content"

Malgré des conditions météorologiques loin d'être idéales et beaucoup de chutes de neige durant les nuits, les trois courses de vitesse prévues dans le cadre de la Coupe du monde ont parfaitement pu se dérouler à Crans-Montana. "Si vous m'aviez dit cela il y a une semaine, je l'aurais à peine cru. J'aurais même parié qu'elles n'auraient pas lieu avec n'importe qui", reconnaît le président du comité d'organisation Marius Robyr.

Selon le patron de "la Classique" féminine du Haut-Plateau, "tout le monde a travaillé comme un fou pour rendre ces trois compétitions possibles". A l'issue d'un super-G, une nouvelle fois réussi dimanche, Marius Robyr est d'autant plus heureux : "Mon bilan est extrêmement positif. Cela fait presque oublier la grande fatigue qui s'est accumulée".

Des magnifiques courses pour récompenser les efforts de la nuit

La nuit de vendredi à samedi a été particulièrement mémorable pour le patron de l'organisation. Une nuit exemplaire suivie d'une journée magnifique pour illustrer le travail remarquable de toute son équipe : "La réveil était à 03h00 du matin. Une heure plus tard, 180 personnes travaillaient sur la montagne. La piste a d'abord été déneigée, puis préparée". Cet effort nocturne en valait la peine "car nous avons eu une superbe descente pendant laquelle le soleil s'est même montré".

Ce samedi a également montré les progrès qui ont été réalisés dans l'organisation de l'événement. "Nous avons maintenant une équipe exceptionnelle qui travaille dur ainsi qu'un comité d'organisation qui a vraiment grandi ensemble et qui tire dans la même direction. Quand je regarde les résultats de ce week-end, je ne pourrais pas être plus satisfait", souligne le brigadier, toujours plein d'énergie.

Des partenaires et collaborateurs remerciés

Marius Robyr remercie également l'armée et la protection civile. "Sans elles, il serait très, très difficile d'organiser des courses de Coupe du monde". Les remontées mécaniques représentent également un partenaire central de l'ensemble de la structure. "Quand j'appelle CMA et leur dis que nous avons besoin des télécabines à 4 heures du matin et d'un peu d'aide, ils me répondent qu'il n'y a aucun problème. Alors bravo à eux aussi !"

Et le président du CO n'oublie pas de remercier sincèrement "l’Association des Communes de Crans-Montana qui nous soutient pleinement et nous apporte un soutien financier important". Les compétitions de Crans-Montana reçoivent également un apport remarquable du canton du Valais, comprenant une aide financière de la Loterie Romande et du Fonds du sport. "Un grand merci également à Swiss-Ski, à la FIS, au diffuseur hôte la RTS, aux partenaires et sponsors fidèles et aux médias."

Vidéo: SkiActu

 

DEPREZphoto sa, cransmontana

1