7 sept.

"Kick-off" des épreuves Coupes du monde et d’Europe Dames 2020 à Crans-Montana

Avant le lancement de la saison d'hiver, la Fédération Internationale de Ski FIS effectue son inspection annuelle de chaque site organisateur d’épreuves Coupe du monde. Pour les courses 2020 à Crans-Montana, celle-ci a eu lieu samedi 7 septembre.

Pour rappel, au menu de l’édition 2020 sur le Haut-Plateau, des courses Coupe d’Europe Dames les 15 et 16 février (deux Descentes, précédées de deux entraînements les 13/14.02.) et Coupe du monde Dames les samedi 22 février (Descente) et dimanche 23 (Combiné Alpin avec Super-G et Slalom) ainsi que deux entraînements de Descente les 20 et 21.02.

L’inspection était menée par le duo Peter Gerdol, nouveau directeur en chef des courses Coupe du monde Dames de la FIS et Marius Robyr, président du Comité d’Organisation de Crans-Montana  (photo titre, de droite à gauche). Ils étaient accompagnés de leurs plus proches collaborateurs et de représentants de la Télévision Suisse Romande RTS, diffuseur officiel de la Coupe du monde Crans-Montana, et de Swiss-Ski.

Un soin particulier a été porté entre-autre sur la visite de la piste Mont Lachaux et ses endroits clés, la position des caméras TV et l'organisation des zones de départ et d'arrivée. D'autres points importants furent traités, tels que la préparation des pistes, le nombre des engins mécaniques sur place 24h/24, le service de secours, la délimitation des zones "Spectateurs", le service Médias, le logement des équipes, ainsi que les tirages au sort des dossards et remises des prix publiques. Les épreuves de Coupe d’Europe figuraient également à l’ordre du jour et ceci en présence de son nouveau coordinateur FIS, Jordi Pujol. Une bonne entente entre tous les participants a régné durant cette intense journée de travail en vue de cette Classique Dames annuelle attractive à souhait.

Photo de groupe sur la piste Mont Lachaux, de gauche à droite: Dave Léchenne (RTS), Jordi Pujol (FIS), Jean-Philippe Vulliet (FIS), Julien Baszanger (RTS), Marius Robyr (Président C.O. Crans-Montana), Peter Gerdol (FIS), Markus Murmann (C.O.), Sophie Genoud (C.O.), Franz Hofer (Swiss-Ski), Hannes Hofer (Swiss-Ski), Yannick Krijnen (RTS) et Coralie Perrottet (RTS)

DEPREZphoto, cransmontana

1

2

3

4

 

 

29 août

Un nouveau grand pas de franchi: remise du dossier de candidature pour les Championnats du monde Crans-Montana/Valais 2025 à la FIS

C’est aujourd'hui un jour spécial pour Marius Robyr et Hugo Steinegger: le directeur et resp. vice-directeur de la candidature Crans-Montana/Valais pour l’organisation des Championnats du monde FIS de ski 2025 ont remis dans les délais impartis le dossier de candidature à la Fédération Internationale de Ski FIS. Dans ce « Bid Book » qui comprend 20 thèmes, la FIS a posé un très grand nombre de questions et très détaillées pour la plupart. Celles-ci concernaient entre autres le soutien pour les Championnats du monde convoité, les structures d’organisation, le budget, l’hébergement, le transport, les médias, la promotion, l’accréditation, le développement durable et les cérémonies ainsi que le vaste thème des pistes, stade d’arrivée, remontées mécaniques, enneigement artificiel et infrastructures de courses.

Grâce à la participation d’experts, un dossier de 180 pages, dont 10 plans A3, a été élaboré. Les lettres de soutien annexées de la Confédération, du canton du Valais, de l’Association de communes de Crans-Montana ACCM, des remontées mécaniques CMA et de l’Association des hôteliers Crans-Montana revêtent également une très grande importance. Ce dossier remis à la FIS va maintenant être étudié de manière approfondie par cette dernière. Une inspection sur place par des experts de la FIS aura encore lieu avant l’hiver. Si celle-ci et le dossier, avec des compléments éventuels à apporter, reçoivent leur aval, la Candidature sera présentée au Conseil de la FIS.

L’élection qui suivra la présentation par les candidats aura lieu le 20 mai 2020 dans le cadre du Congrès de la FIS. La concurrence pour Crans-Montana/Valais 2025 est relevée puisque il va falloir  compter avec des candidatures de grosse pointure que sont Saalbach-Hinterglemm/Autriche et Garmisch-Partenkirchen/Allemagne. Marius Robyr a l’esprit combatif : "La candidature Crans-Montana/Valais étroitement liée avec Swiss-Ski est fortement soutenue par le monde politique et touristique. Nous présentons un concept intéressant orienté vers le futur avec un nouveau stade d’arrivée multifonctionnel et une  plus value marquante pour le site « Barzettes » comprenant une nouvelle installation de remontées mécaniques (incl. l’agrandissement du parking des Violettes), ainsi que la construction d’un hôtel. Les nécessités variées requises par la FIS pour l’organisation d’un tel rendez-vous ont bien entendu étaient intégrées dans la planification."

Le but est non seulement d’organiser des Championnats du monde au cœur des Alpes et dont les infrastructures s’inscrivent dans la durabilité, mais aussi de motiver la jeunesse pour les sports de neige et de mobiliser l’ensemble des acteurs politiques, économiques et touristiques autour d’un projet fort, porteur de sens, d’images et de valeurs saines.

Passion et Émotion sont les mots clés pour les Championnats du monde FIS de ski alpin Crans-Montana/Valais 2025 convoités.

1

4 juin

La Candidature Championnats du monde de ski alpin 2025 Crans-Montana/Valais entre dans la phase concrète du processus

La première séance d’information pour les candidats à l’organisation des Championnats du monde 2025, toutes disciplines confondues, a eu lieu dernièrement lors du meeting du calendrier de la Fédération Internationale de Ski à Dubrovnik-Cavtat/CRO. En ski alpin, les candidats déjà connus du grand public sont Garmisch-Partenkirchen/ALL, Saalbach-Hinterglemm/AUT et Crans-Montana/Valais. Le Comité de Candidature de cette dernière était représenté par le Dr. Urs Lehmann, Président de Swiss-Ski, et par les deux responsables de l’exécutif, Marius Robyr et Hugo Steinegger (photo d’ouverture de rubrique).

Chaque Comité de Candidature a reçu de la FIS un questionnaire de 80 pages traitant quelque 20 thèmes tels que par exemple le soutien financier de la candidature, les infrastructures sur place, les capacités d’hébergement, le transport, le marketing, les opérations TV/Médias, les ressources humaines, la sécurité et le développement durable. Le délai pour la remise de ce document très détaillé à la FIS est fixé au 1er septembre 2019. Après examen de celui-ci, une commission d’évaluation de la FIS visitera les candidats, ceux-ci auront alors encore tout l’hiver pour apporter les éventuelles améliorations désirées au dossier. C’est le 20 mai prochain que le Comité de la FIS élira le site hôte des CM 2025, lors du congrès de la FIS (17-23 mai 2020) qui se déroulera en Thailande, à Pattaya.

Pour le traitement de ce questionnaire, le Comité de Candidature 2025 Crans-Montana/Valais a fait appel à toute une série d’experts. Une première séance avec ces derniers a eu lieu sous la houlette de Marius Robyr, Directeur exécutif du Comité de Candidature, dans le bâtiment du stade d’arrivée. La Candidature pour ce grand challenge « Championnats du monde de ski Crans-Montana/Valais » est entrée maintenant dans la phase concrète du processus.

Vidéo: Johan Tachet, SkiActu

 

7 mai

Un Slalom Exhibition nocturne masculin en addition aux épreuves Coupes du monde et d’Europe 2020 à Crans-Montana

L’hiver prochain, les épreuves Dames de Coupe du monde à Crans-Montana, comptant une Descente (22 février) et un Combiné Alpin (23.02.), ainsi que les deux Descentes de Coupe d’Europe Dames des 15 et 16 février seront précédées d’un rendez-vous avec les Hommes. Mercredi 15 janvier 2020, entre les deux courses Coupe du monde masculines disputées dans l’Oberland bernois, Adelboden et Wengen, le Comité d’Organisation des épreuves FIS de ski alpin à Crans-Montana mettra sur pied un Slalom Exhibition nocturne en deux manches, ceci en étroite collaboration avec la Société des remontées mécaniques CMA et Swiss-Ski.

25 athlètes parmi les meilleurs slalomeurs nationaux et internationaux de Coupe du monde seront invités à prendre part à cette épreuve qui se déroulera sur la spectaculaire piste de Slalom Mont Lachaux/Nationale. Le montant des primes sera de 40'000 francs suisses. Des séances d’entraînement sont prévues la veille de la course agendée au mercredi 15 février. Les organisateurs ont pour but d’offrir aux fans de ski, en plus des courses Coupe du monde et Coupe d’Europe FIS annuelles, une troisième compétition alpin d’envergure. Ce Slalom Exhibition consiste également en un test grandeur nature concernant les courses nocturnes en vue des Championnats du monde Crans-Montana/Valais visés. A signaler que la Première de cette épreuve sur le Haut-Plateau valaisan s’était déroulée sur cette même piste le 16 janvier 2019.

DEPREZphoto, cransmontana

1

Un bien beau podium pour la Première du Slalom Exhibition nocturne hommes célébrée en 2019 à Crans-Montana : 1er Clément Noël (FRA), 2e Dave Ryding (GBR), 3e Julien Lizeroux (FRA), 4e Andre Myhrer (SUE), 5e Marc Rochat (SUI).

 

1 mai

Championnats du monde FIS 2025: Crans-Montana/Valais, Garmisch-Partenkirchen et Saalbach-Hinterglemm sont les trois candidats

Le délai pour la remise des candidatures pour l’organisation des Championnats du monde de ski  2025 à la Fédération Internationale de Ski FIS était fixé à hier, mercredi à minuit. Crans-Montana/Valais, Garmisch-Partenkirchen (Allemagne) et Saalbach-Hinterglemm (Autriche) sont désormais les trois stations renommées en lice. L’une d’elles succèdera à Cortina d’Ampezzo 2021 et à Courchevel-Méribel 2023.

Garmisch-Partenkirchen a organisé ces prestigieux Championnats du monde à deux reprises déjà (1978 et 2011), alors que Crans-Montana (1987) et Saalbach-Hinterglemm (1991) une fois chacune. Marius Robyr, Directeur exécutif de la Candidature Crans-Montana/Valais insiste sur le fait que la Suisse est l’un des pays alpins possédant parmi les plus riches traditions et que Crans-Montana s’est fait sa place, et un nom, grâce à l’organisation parfaitement réussie de nombreuses courses de tous niveaux. « Indépendamment du fait que lors de l’attribution de Championnats du monde, il existe bel et bien des composantes politiques et que l’alternance des pays et des continents doit être prise en considération, Crans-Montana mettra tout en œuvre pour que nous puissions obtenir à nouveau ce grand événement après les grandioses et inoubliables Championnats du monde 1987. Ceci avec le soutien de Swiss-Ski, de la Confédération, du canton du Valais, de l’Association des Communes ACCM ainsi que des remontées mécaniques CMA », commente le dynamique Brigadier de Chermignon, sans omettre de rappeler le slogan de la Candidature : En route pour les Championnats du monde, TOUS avec nous ! 

L’an prochain, le conseil de la FIS attribuera les 48es Mondiaux de ski alpin lors du Congrès de la FIS (17-23 mai) à Pattaya, en Thailande. Le 21 mai vers 18h00 (heure locale), le Président de la FIS, Gian Franco Kasper, prononcera la phrase fatidique : and the winner is…

Lead
9 avril 2019: Remise de la Candidature 2025 Crans-Montana/Valais au Président de la FIS, Gian Franco Kasper, et à la Secrétaire générale, Sarah Lewis, (au centre de la photo).

 

11 avr.

Top info: Oesch’s die Dritten seront de retour à Crans-Montana lors de la Coupe du monde 2020 !

Les fans de musique populaire peuvent d’ores et déjà se réjouir: le président du CO, Marius Robyr, et son vice-président, Hugo Steinegger, viennent à nouveau d‘engager le plus célèbre des groupes suisses de musique populaire, Oesch’s die Dritten, pour la troisième édition de la « Coupe du monde party » qui aura lieu samedi 22 février 2020 à la halle de tennis Le Régent à Crans-Montana (Photo avec les Oesch’s prise à Champéry, manquent Mike et Urs).

Ces si sympathiques musiciens de l’Oberland bernois ont effectué ce printemps (16 février - 14 avril) une tournée à travers toute la Suisse. Leur fantastique programme musical « Globetrotter » a connu un succès incroyable. Ils ont fait à chaque fois salle comble. Melanie Oesch : « Le slogan Globetrotter nous a offert une liberté musicale totale. Nous aimons intégrer nos histoires et expériences personnelles dans nos concerts et de les partager ainsi avec notre public ». 

Si nous posons la question suivante aux fans des Oesch’s : Qu’est-ce qui rend ce groupe de musique populaire si spécial et que l’on aime tant? Ils répondent non seulement leur particularité, leur diversité et leur sound incomparable, mais aussi l’esprit de famille et de grande amitié qui s’en dégage et leur humour sur scène.

Les Oesch’s se réjouissent déjà énormément pour leur concert du 22 février 2020 à Crans-Montana. Melanie Oesch : « Nous sommes des passionnés de ski et de pouvoir se produire dans le cadre des épreuves Coupe du monde Dames représente quelque chose de spécial pour nous. En plus pouvoir dévaler, dimanche 23, comme il y a deux ans, la super piste Mont Lachaux en compagnie de Marius Robyr, juste avant que le départ du Super-G ne soit donné, est une expérience unique et inoubliable. Pour le concert, croyez-moi, nous allons tout donner ! ».

Hugo Steinegger, manager de la « Coupe du monde Party » vous conseille vivement de marquer en rouge la date du 4 novembre 2019 dans votre calendrier. C’est en effet ce jour-là que débutera la vente des billets. Vous pourrez les obtenir à Crans-Montana Tourisme ou directement en ligne sur notre site.

Une soirée grandiose, dans une halle pleine à craquer, c’est garanti !

Découvrez par le biais du lien ci-dessous quelques extraits tirés de leur programme "Globetrotter":
https://www.youtube.com/watch?v=gVWeA2QNgvY

 

Hugo et Oesch's

3

1

2

 

8 avr.

Crans-Montana/Valais désormais officiellement candidat pour les Championnats du monde de ski alpin 2025

Une délégation de Swiss-Ski, de Crans-Montana et du Valais, a déposé mardi après-midi au siège de la Fédération Internationale de Ski (FIS) à Oberhofen la candidature de la station valaisanne pour les Championnats du monde 2025. 

La remise du montant pour les frais d'inscription (Entry Fee) a définitivement validé la candidature de Swiss-Ski pour les Championnats du monde de ski alpin 2025, avec Crans-Montana/Valais comme organisateur. Cette procédure a été complétée par l’assurance de parrainer 200 jours d’entraînement pour les petites nations lors de la saison 2019/20 sur le Haut-Plateau ainsi que par les lettres de soutien et d’appui de la Confédération, du canton du Valais, de l’Association des Communes de Crans-Montana ACCM et de la Société des remontées mécaniques de Crans-Montana CMA.

Aux côtés du conseiller d’Etat valaisan Frédéric Favre, étaient présents dans l’Oberland Bernois Matthias Remund, directeur de l'Office fédéral du sport, qui représentait la Confédération, et Yves-Roger Rey, secrétaire général de l’ACCM. Swiss-Ski, le partenaire de Crans-Montana, était représenté par le Dr. Urs Lehmann, président, et Markus Wolf, CEO.

"La Suisse est un pays alpin possédant parmi les plus riches traditions et nous nous battons pour attirer à nouveau les Championnats du monde dès 2025", a déclaré le Dr. Urs Lehmann, vice-président du Comité de candidature, dont le directeur exécutif Marius Robyr et le vice-directeur exécutif Hugo Steinegger, étaient également présents. Du côté de la FIS, le président Gian Franco Kasper et la secrétaire générale Sarah Lewis ont accueilli avec plaisir cette délégation et ont validé la candidature.

Les auteurs de la candidature valaisanne ont désormais trois mois pour retourner à la FIS un questionnaire traitant plus de 20 thèmes. À l'automne, une commission d'évaluation de la FIS examinera et vérifiera les informations sur le terrain, à Crans-Montana. Il restera alors quelques mois à Marius Robyr et à son équipe pour clarifier les questions en suspens. Enfin, au début de l’année 2020, une recommandation de vote sera envoyée par la commission au Comité décisionnaire, à savoir le conseil de la FIS, composé de 17 membres.

"Nous nous sommes fait un nom"
Obtenir les Championnats du monde à Crans-Montana en 2025 – seulement huit ans après la dernière édition en Suisse à Saint-Moritz – représente un très grand défi. Les 48es Mondiaux de ski alpin seront attribués lors du congrès de la FIS à Pattaya, en Thaïlande, fin mai 2020. L’autre candidat annoncé à ce jour est Saalbach-Hinterglemm. La candidature de la station de la région de Salzbourg est en lice pour la deuxième fois. Elle s’était inclinée dans la course aux Championnats du monde 2023 face à Courchevel-Méribel/France. À l'instar de Crans-Montana, qui a organisé une incroyable fête du ski suisse lors des Mondiaux 1987, Saalbach-Hinterglemm a accueilli un rendez-vous mémorable en 1991. A noter encore que les derniers Championnats du monde de ski alpin disputés en Autriche remontent à 2013, à Schladming.

« En ce qui concerne l'attribution, bien sûr qu’il y a une composante politique, explique le Dr. Urs Lehmann. L’alternance des pays et des continents doit être prise en considération. » Marius Robyr, le directeur exécutif reste cependant optimiste: «Nous nous sommes fait un nom à la FIS et nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour organiser ce grand événement. Si ce n'est pas le cas en 2025, on visera 2027.»

Le Valaisan s’appuie sur la grande expérience de sa station de ski, avec l’organisation des courses de Coupe du Monde et de Coupe d'Europe ainsi que l’excellent déroulement des finales de la Coupe d'Europe (2009) et des Championnats du Monde juniors (2011). Les pistes Nationale et du Mont Lachaux ont été rémodelées ces dernières années et homologuées pour recevoir toutes ces épreuves. Reste encore à finaliser la réalisation du stade d’arrivée. - Photos: SkiActu/Keystone-sda

Le slogan de la candidature :
En route pour les Championnats du monde de ski, TOUS avec nous !

Lead
De gauche à droite: Yves-Roger Rey, secrétaire général Association des Communes de Crans-Montana, Matthias Remund, directeur Office fédéral du sport, Frédéric Favre, conseiller d'Etat du Valais, Gian Franco Kasper, président FIS, Sarah Lewis, secrétaire générale FIS, Dr. Urs Lehmann, président Swiss-Ski, Markus Wolf, CEO Swiss-Ski, Marius Robyr, directeur exécutif candidature Crans-Montana/Valais, et Hugo Steinegger, vice-directeur exécutif.

 

Vidéo: Johan Tachet, SkiActu

 

 

16 mars

Des courses magnifiques à Crans-Montana malgré des problèmes de chronométrage

Près de 25'000 spectateurs ont assisté à la descente et au combiné de Coupe du monde dames à Crans-Montana les 23 et 24 février 2019. Malgré la grande réussite sportive, les compétitions ont été émaillées par des soucis de chronométrage de Swiss Timing, bien indépendants de la volonté des organisateurs.

Quatre jours après la fin des Championnats du monde de Åre, les meilleures skieuses de la planète s'étaient données rendez-vous à Crans-Montana. La station du Haut-Plateau, désormais implantée comme une véritable classique de la Coupe du monde féminine, y organisait une descente et un combiné.

Sous un soleil de plomb, ce sont 13'000 spectateurs qui se sont amassés le samedi au pied d'une piste du Mont Lachaux magnifiquement préparée pour l'occasion afin d'assister pour la première fois à une descente à Crans-Montana depuis 2014. Comme lors des entraînements, la compétition a été dominée par la championne olympique Sofia Goggia. Alors que les athlètes et les suiveurs du Cirque blanc estimait qu'un tout petit numéro de dossard était nécessaire pour remporter la course, l'Italienne a prouvé le contraire en s'élançant avec le 13. Au terme d'une descente maîtrisée de bout en bout, la skieuse transalpine a devancé de plus d'une demi-seconde l'Autrichienne Nicole Schmidhofer et la Suissesse Corinne Suter, qui grimpe sur le premier podium de sa carrière en Coupe du monde après ses deux médailles aux Mondiaux de Åre.

Un immense problème de connexion lors de la descente 

Toutefois, les résultats de cette descente sont passés totalement au second plan. La faute à de nombreux problèmes de chronométrage connus par Swiss Timing, bien indépendants de la volonté des organisateurs, qui ont émaillé la compétition. Tout d'abord, la course a dû être stoppée à de nombreuses reprises pour retrouver les temps de plusieurs athlètes suisses. En effet, le chrono de Joana Hählen, de Lara Gut-Behrami, de Jasmine Flury et de Priska Nufer ne s'est pas arrêté au moment où elles ont franchi la ligne d'arrivée. Concrètement, la cellule A, censée compter le temps des athlètes ne s’est pas déclenchée. Pas plus de succès pour la B, qui remplace la première en cas de pépin. Un problème de connexion entre l’infrastructure installée sur la ligne d’arrivée et la salle de chronométrage est à l’origine des soucis rencontrés durant la course par Swiss Timing, en charge des opérations de chronométrage sur le site.

Dans cette situation, ce sont les chronomètres manuels qui ont été pris en compte. Ainsi Joana Hählen était classée 2e, pendant que Nicole Schmidhofer et Lara Gut-Behrami se voyaient intervertir leur 3e et 4e rang.

Des résultats officiels revus 72 heures après la course

Alors que le public fêtait le soir-même Sofia Goggia, Joana Hählen et Lara Gut-Behrami lors de la cérémonie protocolaire qui eut lieu sur la patinoire d’Ycoor personne ne se doutait qu'un nouveau rebondissement allait se produire. En effet, 72 heures (!) après la course, la FIS officialisait un nouveau classement après un nouveau calcul des temps pris manuellement qui, après analyses, avaient été saisis de façon incorrecte. Le facteur de correction de 13 centièmes avait été déduit des chronos manuels des skieuses alors qu’il aurait dû être ajouté. Swiss Timing a ainsi recalculé tous les chronos en utilisant la nouvelle méthodologie et a confirmé les nouveaux résultats. Quatre membre du groupe de travail de la FIS on vérifié ces mesures. Joana Hählen et Lara Gut-Behrami, déclassées aux 4e et 6e rang, ne se trouvent plus sur le podium désormais officiellement occupé par Sofia Goggia, Nicole Schmidhofer et Corinne Suter.

Les investigations menées par le FIS et Swiss Timing ont permis de comprendre pourquoi la cellule chronométrique placée sur la ligne d’arrivée ne s’était pas déclenchée au passage des quatre skieuses suisses. La cause est due à un problème d’ajustement de la dernière cellule, celle-ci étant réglée trop haute. Après deux entraînements, le niveau de la neige s’est affaissé à cause des passages multiples des skieuses, mais également de la fonte de la neige provoquée par les fortes chaleurs qui régnaient sur le Haut-Plateau.

La FIS s'est excusée auprès des responsables des courses de Crans-Montana pour tous les inconvénients rencontrés durant plusieurs jours, des événements qui se sont produits indépendamment de la volonté des organisateurs.

Un bilan sportif et populaire positif après un combiné record

Toujours est-il que le bilan sportif du week-end est exceptionnel. Au lendemain d'une fête populaire magnifique, le seul combiné dames de l'hiver a attiré 11'800 spectateurs au pied de la piste du Mont Lachaux. Pour la troisième année de suite, c'est l'Italienne Federica Brignone, qui se sent à Crans-Montana comme à la maison, qui a remporté l'épreuve qui couronne la skieuse la plus polyvalente du circuit. La skieuse du Val d'Aoste s'est imposée devant la Canadienne Roni Remme et la Schwytzoise Wendy Holdener après un slalom disputé sur le mur final de la piste du Mont Lachaux qui a parfaitement tenu le choc malgré les fortes températures enregistrées. A l'issue de la course et une fois le piquetage démonté, on ne pouvait d'ailleurs deviner par où étaient passées les skieuses.

En tout et pour tout 31'400 spectateurs ont assisté aux courses, aux cérémonies ou à la World Cup Party pour un week-end de folie à Crans-Montana. Le rendez-vous est déjà pris pour les 22 et 23 février 2020 dans la station valaisanne où seront organisés une descente et un super-G dames. - Johan Tachet, SkiActu

DEPREZphoto, cransmontana

1

 

 

 

26 févr.

FIS MEDIA INFO

Ce document de la Fédération Internationale de Ski FIS nous est parvenu qu'en version anglaise. Pour lecture, veuillez cliquer sur le bouton ci-dessous.

Statement regarding Official Resutlts from Crans-Montana ladies'downhill

 

 

24 févr.

La passe de trois pour Federica Brignone

Federica Brignone a, pour la troisième année de suite, remporté le combiné de Crans-Montana. Elle devance la Canadienne Roni Remme et la Schwytzoise Wendy Holdener.

Federica Brignone est à Crans-Montana comme à la maison. Après 2017 et 2018, la skieuse du Val d’Aoste signe son troisième succès consécutif en trois ans dans un combiné disputé dans la station du Haut-Plateau. L’Italienne a devancé la surprenante Canadienne Roni Remme, qui signe le premier podium de sa carrière, pour 38 centièmes. "Pour moi c’est un endroit spécial ici à Crans-Montana, je m’y suis toujours bien sentie que ce soit en vitesse ou en slalom", explique la lauréate du jour.

Si elles n’ont pu rivaliser avec Brignone, les Suissesses ont une nouvelle fois été performantes sur la piste du Mont Lachaux. La championne du monde du combiné Wendy Holdener complète ainsi le podium de l’épreuve valaisanne devant près de 12’000 fans acquis à sa cause. Si la Schwytzoise avait pris la 3e place du super-G l’année dernière, c’est la première fois qu’elle grimpe sur la boîte en combiné à Crans-Montana.

Meilleur résultat en carrière pour Kopp, Nufer et Gröbli

Au pied du podium, Rahel Kopp réalise la meilleure performance de sa carrière. La Saint-Galloise, dont le meilleur résultat était une 5e place lors du combiné de Soldeu en 2016, termine à une demi-seconde de Wendy Holdener.

En prenant la 8e place, Priska Nufer égale pour sa part le meilleur résultat de sa carrière, alors que Nathalie Gröbli, 16e, n’avait jamais été aussi bien classée en Coupe du monde.

Un bilan positif pour le comité d'organisation

Ce combiné clôturait la cuvée 2019 des courses Coupe du monde de Crans-Montana, "l'une des meilleures éditions sous le soleil du Valais", a estimé Marius Robyr, le Président du comité d'organisation des épreuves. "C'est que du positif. Personnellement, je ne sais pas ce que l'on aurait pu changer pour faire mieux".

Ce sont en tout et pour tout 31'470 spectateurs qui ont assisté aux courses, aux cérémonies ou à la World Cup Party. "Le public a été extraordinaire, c'était vraiment de la folie dans toute la station", a poursuivi Marius Robyr, ravi.

Le rendez-vous est déjà pris pour les 22 et 23 février 2020 dans la station valaisanne où y doivent être organisés une descente et un super-G sur la piste du Mont-Lachaux. - Johan Tachet, SkiActu

Nombre de spectateurs

Vendredi 22 février
Cérémonie à Ycoor > 2'500

Samedi 23 février
Descente > 13'000
Cérémonies à Ycoor > 3'300
Coupe du monde Party > 870

Dimanche 24 février
Combiné Alpin > 11'800

Total courses > 24'800 / Général > 31'470

Vidéo: Johan Tachet/Laurent Morel, SkiActu

Photos: DEPREZphotos, cransmontana - Agence Zoom