30 sept.

Johan Eliasch: "Je suis très confiant pour Crans-Montana 2027"

Président de la FIS depuis juin 2021, Johan Eliasch était de passage cette semaine à Crans-Montana afin d’y rencontrer les membres du Club 5 Ski Classics, organisme qui regroupe les organisateurs des principales étapes de Coupe du monde de ski alpin. Loccasion pour le Suédo-Britannique dévoquer sa relation avec la station valaisanne, qu’il apprécie énormément.

Quels liens entretenez-vous avec Crans-Montana?
“Crans-Montana est une destination iconique de ski et de golf. En golf, ça l’est devenu au fil des années. C’est un très bel endroit.”

Comment avez-vous vécu le choix de la station comme hôte des Championnats du monde 2027 en mai dernier?
“C’était clair et net! Je suis très confiant, je pense qu’il y aura beaucoup d’intérêt pour ces Championnats du monde ici. C’est très excitant. Quand le Conseil de la FIS a largement décidé de les attribuer à Crans-Montana, je n’étais pas vraiment surpris. La candidature était excellente. En 1987, c’était de bons Championnats du monde et je crois qu’avec les améliorations qui vont être apportées, notamment le stade d’arrivée, cela va être parfait.”

Peut-on s’attendre à voir les finales de Coupe du monde à Crans-Montana en 2026? (Ndlr: la tradition veut que la station hôte des Mondiaux les utilisent comme répétition générale)
“On ne l’a pas encore décidé mais en 2026, Crans-Montana n’est pas sûre de les avoir. Mais franchement, a-t-on besoin de tester Crans-Montana avant les Mondiaux de 2027? Je ne crois pas (ndlr: la Coupe du monde masculine de vitesse pourrait en revanche s’y arrêter en 2025). Par ailleurs, on n’a pas besoin de tester Saalbach en 2024 en vue de 2025… 

Le Valais, c’est une région que vous appréciez particulièrement?
“J’aime cette région, oui. Lorsque j’étais enfant, j’ai passé énormément de temps à skier à Zermatt et c’est aussi pour cela que je connais très bien Franz Julen (ndlr: ex-CEO d’Intersport et organisateur du ‘Speed Opening’).”

DEPREZphoto sa, cransmontana

Eliasch 30.09.

29 sept.

Un grand pas en avant pour le stade d’arrivée

C’est un signal extrêmement positif qui a été donné mercredi soir à Crans-Montana! L’Assemblée des délégués de l’Association des Communes de Crans-Montana (ACCM) a dit un grand oui au crédit d’engagement en faveur de la construction du nouveau stade d’arrivée, prévu dans l’optique des Championnats du monde 2027.

Ce crédit d’engagement de 14,490 millions de francs a été validé à l’unanimité, renforçant ainsi le soutien des communes de Crans-Montana, Icogne et Lens pour le ski alpin de compétition sur le Haut-Plateau. Le nouveau stade, construit en lieu est place du bâtiment actuel, sera la vitrine de Crans-Montana et du Valais lors des compétitions en février 2027. Outre le soutien des communes, le Canton et la Confédération se sont eux aussi engagés à soutenir la construction de ce nouveau site.

Il est à noter que le stade, situé dans l’alignement de la raquette d’arrivée, sera composé de plusieurs niveaux et d’un vaste sous-sol destiné à accueillir les cars de production lors des épreuves et le stockage estival de volumineux matériel communal. Les locaux, qui tiendront compte des exigences de la Fédération Internationale de Ski (FIS), seront évidemment utilisés pour les courses de Coupe du monde de ski alpin mais aussi pour d’autre manifestations sportives et culturelles, été comme hiver.

«C’est une superbe nouvelle, a confirmé Nicolas Féraud, président du Comité directeur de l’ACCM. Cela montre l’unité derrière les événements de notre commune, l’engouement de la région pour les Championnats du monde, probablement motivé par le souvenir de 1987, et la conscience de notre population pour l’importance d’un tel projet.» 

Le stade doit être mis à l’enquête publique dans les prochains mois pour que les travaux puissent débuter au plus vite, afin de tenir les délais serrés existants. 

1

28 sept.

Un Club5 ski Classics renforcé par son passage à Crans-Montana

Pour la première fois depuis son adhésion en 2016 au Club5, qui réunit les principaux organisateurs de courses de Coupe du monde, Crans-Montana accueillait ses pairs afin de se projeter sur le futur. Point d’orgue du workshop valaisan, la venue du président de la FIS Johan Eliasch, qui a pu partager sa vision avec des responsables parfois inquiets.

Pour une première, c’était un véritable feu d’artifice! Le workshop du Club5 Ski Classics a tenu toutes ses promesses lundi et mardi à Crans-Montana. Organisé pour la première fois depuis trois ans et une longue période de pandémie de Covid-19, le rendez-vous qui réunit les organisateurs des principales courses de Coupe du monde de ski alpin a permis d’entrevoir l’avenir avec plus de clarté. «Les objectifs ont été largement atteints, c’est extrêmement positif», s’est réjoui le président de l’organisation Srecko Medven au terme des différentes réunions.

Les 18 membres du Club5, dont les fondateurs Kitzbühel, Garmisch-Partenkirchen, Val d’Isère, Val Gardena et Wengen avaient répondu présents à l’invitation. Lundi, il a notamment été question de promotion des stations à travers des grands événements et d’innovation en terme de sécurité. En parallèle, plusieurs réunions techniques se sont tenues au centre du congrès du Régent. La journée s’est conclue avec une raclette typiquement valaisanne, l’un des événements annexes qui a permis de renforcer les liens entre les participants.

Mardi, les différents acteurs ont principalement évoqué les droits ainsi que leur relation avec la Fédération internationale de ski. Ils ont pu adresser leurs griefs à Johan Eliasch. Devenu président de la FIS depuis désormais plus d’une année, le Suédo-Britannique a répondu par la positive à l’invitation du Club5. Il a ainsi pu évoquer les contours de ce qu’il espère changer au sein de l’instance internationale, en commençant par la centralisation des droits et un calendrier «amélioré».  «Vous êtes ceux qui faites le ski, vous donnez un visage au sport, êtes des piliers, a rassuré Johan Eliasch. Sans vous, les courses ne seraient pas possibles, cependant, il est aussi essentiel de regarder vers l’avant.»

Le repas de gala qui s’est tenu dans la foulée, a permis de renforcer les liens entre les différents organisateurs avant que ceux-ci se déplacent à Zurich, où se tiennent différentes réunions techniques de la FIS. «Le programme varié, en dehors des réunions notamment, nous a permis de soigner les contacts, se sont félicités les organisateurs du workshop Marius Robyr et Hugo Steinegger, président et vice-président des courses de Crans-Montana. Cela était très important après une période de pandémie difficile à vivre pour tout le monde.» Crans-Montana a marqué d’excellents points dans la perspective de l’accueil des Championnats du monde en 2027.

Vidéo: SkiActu / DEPREZphoto sa, cransmontana

1
2
3
5
4
6
7
8
31 août

Importante inspection de la FIS en vue des épreuves Coupe du monde 2023

A un peu moins de six mois des courses de Coupe du monde dames de Crans-Montana, une délégation de la FIS, emmenée par Peter Gerdol, le directeur des courses de Coupe du monde féminines, de Swiss-Ski, et de la RTS, diffuseur officiel des compétitions, ont rendu visite aux organisateurs des courses sur le Haut-Plateau, menées par Marius Robyr, le président du comité d'organisation.

Entre séances de travail et inspection de la piste du Mont Lachaux, les différents acteurs ont notamment évoqué le tracé, la sécurité du parcours, l'emplacement des caméras et les différents changements à apporter à la production télévisuelle, ainsi qu'à l'organisation d'un tel événement.

Crans-Montana organisera une descente et un super-G dames de Coupe du monde les 25 et 26 février 2023, dans la foulée des Championnats du monde Courchevel/Méribel. Le week-end précédent, la Coupe d'Europe féminine sera à l'honneur. Et comme le veut désormais la tradition, un slalom messieurs nocturne illuminera la station du Haut-Plateau le mercredi 11 janvier 2023.

Vidéo: SkiActu / DEPREZphoto sa, cransmontana

3

1

2

4

5 

26 juil.

Remerciement hautement mérité pour Michelle Gisin

Marius Robyr et Hugo Steinegger, les deux directeurs exécutifs de la candidature Crans-Montana retenue pour l’organisation des Championnats du monde FIS de ski alpin 2027, ont profité du court séjour de Michelle Gisin et de son partenaire, le géantiste italien Luca de Aliprandini, sur le Haut-Plateau valaisan pour lui rendre hommage. La médaillée d’or et de bronze des JO de Péking 2022 fut en effet la charmante et efficace ambassadrice de la candidature. Tout au long de la phase de celle-ci, Michelle Gisin n’a eu cesse d’attirer l’attention du monde du ski sur les multiples atouts de Crans-Montana. Elle fut également l’actrice charismatique, passionnée et convaincante du film présenté au Conseil de la FIS quelques minutes avant l’élection - Pour visionner le film (en anglais) > https://www.cransmontana2027.ch/fr/accueil/ > rubrique Le Film de Candidature

Photo : Luciano Miglionico

2922-07-26 Michelle Gisin Montana

9 juil.

Recherche: CEO Championnats du monde FIS de ski alpin Crans-Montana 2027

Il s'agit désormais de poursuivre le travail d'équipe efficace réalisé au cours de la phase de candidature, en nommant une forte personnalité à la tête de la responsabilité opérationnelle.

Annonce d'emploi détaillée: cliquez ci-dessous!
1
21 juin

La fête fut belle: Marius Robyr et Hugo Steinegger nommés Présidents d'honneur des CM 2027

C’était un peu les Mondiaux 2027 avant l’heure sur le Haut-Plateau, où de nombreuses stars anciennes et actuelles du ski se sont réunies par des températures estivales le dimanche 19 juin. Crans-Montana Tourisme et l'Association des Communes de Crans-Montana ACCM ont en effet organisé une fête pour célébrer la victoire de la candidature suisse à laquelle toute la population était invitée, ainsi que diverses stars du ski.

Le 25 mai 2022 restera comme un grand jour pour le ski helvétique. Réuni à Milan, le Conseil de la FIS a donné ce soir-là le feu vert à la candidature commune de Swiss-Ski et Crans-Montana pour l’organisation des Championnats du monde de ski alpin 2027. 26 jours plus tard, toute la population a été invitée à Crans-Montana pour fêter le succès de la candidature en musique, en compagnie de grands skieurs actuels et passés, d’autres personnalités de l’univers des sports de neige ainsi que de représentants des autorités.

La place d’Ycoor a été le théâtre d’un apéritif composé de spécialités valaisannes, puis l’accent a été mis sur la rétrospective de l’immense succès suisse que furent les Mondiaux 1987 au même endroit. À l’époque, Swiss-Ski avait décroché 14 médailles à Crans-Montana, dont huit des dix médailles d’or en jeu. Vreni Schneider, médaillée d’or en slalom lors de ces joutes, est revenue sur cet événement historique en compagnie de Karl Alpiger (bronze en descente) et de Michela Figini (argent en descente et super-G).

Mélanie Meillard, Luca Aerni et Dionys Kippel ont ensuite pris la parole pour exprimer l’importance de ces nouveaux Mondiaux à domicile pour les athlètes actuels, 40 ans plus tard. Ambassadrice officielle des Mondiaux 2027, Michelle Gisin était également présente de manière virtuelle à la cérémonie. L’Obwaldienne jouait un rôle central dans la vidéo de candidature.

Marius Robyr (directeur exécutif de la candidature) et Hugo Steinegger (vice-directeur exécutif de la candidature) ont été honorés pour leurs grands services rendus à Crans-Montana et au ski alpin, en présence du Président de Swiss-Ski Urs Lehmann, de Christophe Darbellay, conseiller d’État du canton du Valais, et des présidents de commune Nicolas Féraud (Crans-Montana), Martial Kamerzin (Icogne) et David Bagnoud (Lens). Robyr et Steinegger continueront encore un certain temps à occuper les rôles de président , respectivement vice-président du comité d’organisation des épreuves de Coupe du monde tout en y implicant de nouvelles forces vives. Marius Robyr n’assumera par contre plus de rôle actif dans l’optique des Mondiaux 2027. Hugo Steinegger et lui furent nommés présidents d’honneur des Mondiaux 2027. Victime d'un accident quelques jours avant, Hugo Steinegger a dû faire l'impasse sur cette belle fête.

Le Président de Swiss-Ski, Urs Lehmann, sera le président de l’organisation responsable des Mondiaux, qui sera composée de quatre membres de Swiss-Ski et de quatre membres de Crans-Montana/Valais.

Vidéo: SkiActu / DEPREZphotos sa, cransmontana

 1

2

3

4

5

6

7

8

8b

9

10

10 juin

Fêtons ensemble cette belle victoire!

+

25 mai

Oui, Crans-Montana sera l'hôte des Championnats du monde 2027!

C’est fait! Quarante ans après 1987, Crans-Montana, à nouveau épicentre du ski mondial. Le Conseil de la Fédération Internationale de Ski (FIS) a attribué l’organisation des Championnats du Monde 2027 à Crans-Montana ce mercredi. Les meilleurs skieurs du monde s'affronteront pour la deuxième fois sur le Haut-Plateau - 40 ans après la mémorable fête du ski de 1987. Grâce à une Candidature solide et un excellent travail d’équipe entre le Comité de Candidature, les autorités politiques, la Société des remontées mécaniques et Swiss-Ski, Crans-Montana a été récompensée à Milan. La station valaisanne s’est imposée avec une majorité de 11 voix lors du premier tour. Norvik et Soldeu ont obtenu 3 voix chacun, Garmisch-Partenkirchen 1.

"Obtenir les Championnats du Monde 2027 est la récompense de l'excellent travail de toute l'équipe au cours des dernières années, s’est réjoui Urs Lehmann, président de Swiss-Ski et vice-président du Comité de Candidature. Si notre projet a été le plus convaincant, c'est parce que tout le monde, de la Commune au Canton, a tiré à la même corde. Nous avons également bénéficié d'un large soutien de la part des remontées mécaniques et de la population. Les membres du Conseil de la FIS l'ont reconnu et honoré." Le champion du monde de descente 1993 fait lui-même partie des décisionnaires et a donc pu donner sa voix à la candidature valaisanne.

Président du Comité de Candidature, Nicolas Féraud fait lui aussi référence à une "Candidature de très haut niveau" qui le rend "fier". Le Président de l’Association des communes de Crans-Montana promet d’ores et déjà de "tout mettre en place pour rendre l’événement mémorable" et compte bien profiter de l’expérience emmagasinée lors de l’organisation des épreuves de Coupe du Monde FIS notamment. "Les connaissances techniques ainsi que l’enthousiasme de la population pour le ski sont largement reconnues en Valais et particulièrement à Crans-Montana".

De son côté, Marius Robyr s’attend à une "fête du ski grandiose qui sera suivie par plus de 200’000 spectateurs et, une fois encore, des performances suisses époustouflantes sur la neige". Le Directeur exécutif de la Candidature souligne "l'énorme expérience" de Crans-Montana, qui a organisé presque chaque année depuis 2008 des épreuves de Coupe du Monde et de Coupe d'Europe. La station valaisanne a en outre accueilli avec succès les finales de la Coupe d'Europe en 2009 et les Championnats du monde juniors en 2011.

« Les mythiques pistes de la Nationale et du Mont Lachaux ont été entièrement réaménagées au cours des dernières années. Notre plan directeur, établi il y a plusieurs années, a porté ses fruits", se réjouit le Vice-Directeur exécutif de la Candidature Hugo Steinegger. « Un nouveau stade d’arrivée ultramoderne et multifonctionnel sera également construit d’ici aux Championnats du monde. »

Avec l'aboutissement de cette Candidature, le temps est également venu de célébrer, martèle Marius Robyr et son équipe. Le public sera invité le dimanche 19 juin à une grande fête en vue de ces Championnats du Monde de Crans-Montana.

Agence Zoom / DEPREZphoto sa, cransmontana

1

2

3

29 mars

Convention signée entre CMA, Swiss-Ski et l'ACCM

Les Remontées Mécaniques de Crans-Montana (CMA), la Fédération Suisse de Ski (Swiss-Ski) et l’Association des Communes de Crans-Montana (ACCM) ont signé une convention tripartite donnant lieu à la création d’une association. Cette dernière officialise et assure une collaboration rapprochée entre ces trois acteurs dans le cadre, entre autres, du dépôt de candidature relatif à l’organisation des Championnats du monde de ski alpin de la FIS à Crans-Montana en 2027.

Paraphé le 26 février dernier, en présence des représentants des trois parties, l’accord formalise la constitution d’une association garante du cadre général de l’organisation et de la mise en œuvre des Championnats du monde de ski alpin en parallèle au dépôt d’une candidature par Swiss-Ski auprès de la Fédération Internationale de Ski (FIS).

En prévision et dans l’attente de la réponse officielle d’attribution (25 mai), cette convention permet d’anticiper les dispositions légales mais aussi opérationnelles et d’organisation que représenterait la mise en œuvre de la manifestation. La préparation de l’infrastructure de compétition, les prestations logistiques, de transport ou d’hébergement au même titre que les enjeux liés à la dimension sécuritaire sont, entre autres, définis par la convention de l’association. Cette dernière assure aussi le partage de savoir-faire, l’expertise au même titre que le soutien mutuel entre parties et membres de l’organisation.

En découle également la création d’un comité composé d’une présidence, de membres de l’association susmentionnée ainsi que des représentants locaux. Ce comité sera également en charge d’établir un règlement organisationnel ainsi qu’une répartition des responsabilités propres au comité et à la direction.

À noter encore qu’au-delà de l’objectif de mener à bien la mise en œuvre de la manifestation sur le plan organisationnel, l’association s’engage, par le biais de sa convention, à soutenir les intérêts sportifs, régionaux, et économiques dans le sens du développement durable du sport suisse et de la région de Crans-Montana et du Valais.

Pour le comité directeur de l’ACCM, «cette convention traduit la volonté des trois partenaires de travailler ensemble pour le succès de l’organisation des Championnats du monde de ski alpin. La signature de cet accord important réjouit les Communes de Crans-Montana, Icogne et Lens.»

Pour Philippe Magistretti, président de CMA, «cet accord permet non seulement une répartition des compétences logistiques et opérationnelles nécessaires à l’organisation d’un événement majeur, mais démontre également l’esprit d’union autour de ce projet sportif dont l’objectif est aussi de faire rayonner les atouts de notre destination sur le plan touristique.»

Pour le CEO de Swiss-Ski, Bernhard Aregger, la conclusion de cet accord est un signe extrêmement positif: «Dans l'espoir que la FIS attribue les Championnats du monde à Swiss-Ski et Crans-Montana, avec ce contrat-cadre, nous avons fait un pas important en vue de l'organisation de ce grand événement. La première pierre est ainsi posée pour que, 40 ans après les derniers Championnats du monde sur le Haut-Plateau, de grands festivals puissent à nouveau avoir lieu en Valais.»

1