Incroyable doublé suisse à Crans-Montana!

Lara Gut-Behrami est de retour sur la plus haute marche du podium! La Tessinoise a survolé la première descente de Crans-Montana devant Corinne Suter.

La fête était belle ce vendredi matin sur le Haut-Plateau! Alors que le public a répondu présent en nombre pour suivre la descente reprise de Rosa Khutor (RUS), les Suissesses ont assuré le show sur la piste du Mont Lachaux. Et Lara Gut-Behrami a retrouvé toutes ses sensations pour s’offrir un succès de prestige à Crans-Montana, son premier dans la station valaisanne, qui ambitionne d’accueillir les Championnats du monde en 2025. Au niveau suisse, seule Marie-Theres Nadig s’était imposée ici, en 1981.

Surtout, il s’agit du premier succès en Coupe du monde depuis plus de deux ans pour la Bombe de Comano. En descente, elle n’avait d’ailleurs plus gagné depuis le 28 janvier 2017, avant sa grave blessure au genou gauche à l’échauffement lors des Mondiaux de Saint-Moritz. Mais sous le soleil ce vendredi, elle a survolé la descente de haut en bas. Avec des bombes aux pieds, elle a parfaitement su faire jouer sa technique sur l’exigeante piste valaisanne. Lara Gut-Behrami s’est imposé avec 0″80 d’avance sur Corinne Suter!

Corinne Suter file vers le Globe

La Schwytzoise de 25 ans a commis quelques petites erreurs qui lui coûtent donc la victoire. Mais elle offre un doublé à la Suisse, le premier chez les dames depuis le 9 décembre 2017 à Saint-Moritz (Jasmine Flury et Michelle Gisin) et réalise une excellente opération dans la course au Globe de cristal de la discipline. Elle aura l’occasion de s’en emparer dès samedi, avec une deuxième descente au programme sur le Haut-Plateau. La vice-championne du monde de la discipline compte en effet 120 points d’avance sur la Tchèque Ester Ledecka (11e vendredi), alors qu’il ne reste que deux descentes à disputer cet hiver.

A noter encore que si l’Autrichienne Stephanie Venier complète le podium ce vendredi, Joana Hählen complète l’excellent bilan helvétique. Malgré plusieurs grosses frayeurs, notamment sur le haut du parcours, la Bernoise s’offre un bon 7e rang, à égalité avec Federica Brignone, qui se rapproche de Mikaela Shiffrin, absente, au classement général de la Coupe du monde. Enfin, Michelle Gisin et Jasmine Flury sont sorties.

DEPREZphoto sa, cransmontana/Agence Zoom

1
1re Lara Gut-Behrami/SUI
2
2e Corinne Suter/SUI
3
3e Stephanie Venier/AUT
4
4e Petra Vlhova/SVK
5
5e Breezy Johnson/USA
6a 
6b
 

 

Lara Gut-Behrami: “J’ai skié sans réfléchir”

Lara Gut-Behrami et Corinne Suter ont savouré leur doublé à Crans-Montana. Les deux Suissesses analysent leur performance sur la piste du Mont Lachaux.

Sur le podium de Crans-Montana, au moment au retentit l’hymne helvétique et que les drapeaux suisses flottent dans le ciel azur du Valais, Lara Gut-Behrami et Corinne Suter, lauréate et dauphine de la première descente de Crans-Montana, affichent logiquement une mine réjouit. Les deux Suissesses ont fait étalage de leur classe sur cette piste du Mont-Lachaux, que nombreux jugent comme l’une des plus difficile du circuit.

Sur la plus haute marche, Lara Gut-Behrami savoure. Relégant Corinne Suter à huit dixièmes, elle vient de réaliser une démonstration, même si elle n’ose pas employer le terme. “On parle souvent de démonstration ou de satisfaction après les moments compliqués, mais aujourd’hui j’ai simplement réussi à faire ce que je cherchais”, glisse la Tessinoise qui attendait un succès sur la Coupe du monde depuis deux ans. Depuis sa blessure au genou aux Mondiaux de Saint-Moritz en 2017, la skieuse de Comano courait après son ski d’antan qui lui permettait de truster, presque chaque semaine, les podiums. “Ce n’était pas simple de trouver la solution. J’avais tendance à trop réfléchir.”

Ce vendredi à Crans-Montana, c’est tout l’inverse qui s’est passé pour Lara Gut-Behrami qui a ski “sans réfléchir”. “C’était simple, c’était fluide. Quand on skie sur la taille, que l’on est active, c’est possible de réaliser de tel résultat”, sourit-elle tout en restant lucide. “Ca prend du temps, parfois des années à retrouver ces sensations. Mais cela ne veut pas dire non plus que j’arriverai à répéter ce genre de performance tous les week-ends, que je vais gagner les courses avec deux secondes d’avance. Mais je retrouve la fluidité pour être rapide dans toutes les situations avec la possibilité de me battre avec les meilleures.”

Corinne Suter: “J’essaie de ne pas penser au Globe”

Derrière la Tessinoise, Corinne Suter exulte également après sa 2e place, une année après être montée sur son premier podium en Coupe du monde sur cette même piste du Mont Lachaux. “Crans-Montana me réussit plutôt bien”, lance dans un grand sourire la Schwytzoise, pour la 7e fois sur la boîte dans sa carrière. “Quand j’ai franchi la ligne d’arrivée, j’ai éprouvé un sentiment spécial. Je me suis bien sentie sur la piste”, poursuit-elle.

Avec cette 2e place, Corinne Suter a fait un grand pas vers le Globe de la descente. Elle compte désormais 120 points d’avance sur la Tchèque Ester Ledecka. Avec deux courses à disputer dans la discipline, dont la seconde descente de Crans-Montana, la Suissesse pourrait être sacrée demain sur le Haut-Plateau. “Mais j’essaie de ne pas trop y prêter attention, même si ce Globe est dans un coin de ma tête. Mais je ne veux pas me mettre de pression, ce serait contre-productif.” D’autant plus que la Schwytzoise s’est sentie “nerveuse” aujourd’hui avant de prendre le départ. “Il y a beaucoup de monde et je veux aller vite.”

Vidéo: Johan Tachet/SkiActu