Un deuxième petit Globe pour Wendy Holdener

Wendy Holdener n'a pas failli dimanche sous le soleil retrouvé de Crans-Montana. Star annoncée du week-end, la Schwytzoise a cueilli le Globe de cristal du Combiné Alpin en terminant 4e d'une course remportée par Federica Brignone devant Michelle Gisin. Un petit Globe qui doit l'amener à rêver d'un plus grand.

"J'ai toujours dit dans le passé que je voulais devenir une skieuse complète. Ça reste d'actualité. Mais il ne faut pas sous-estimer la difficulté liée à l'enchaînement des courses au cours d'une saison. Je vais y aller pas à pas", a prudemment glissé Wendy Holdener à l'heure de l'interview.

"Il est trop tôt pour penser au grand Globe. Je vais d'abord finir la saison, dans laquelle il me reste des objectifs: je peux encore monter sur le podium final du Slalom, et je veux défendre ma deuxième place au général", a poursuivi la Schwytzoise. "Ensuite nous pourrons mettre sur pied un nouveau programme de préparation pour l'été. Mais je ne veux surtout pas négliger le Slalom et le Géant. Et Mikaela Shiffrin sera difficile à battre au général", a-t-elle souligné.

Proche des 1000 points

N'empêche que Wendy Holdener a clairement franchi un cap cette saison. Actuellement 4e de la Coupe du monde de Slalom, 8e de celle de Géant - discipline dans laquelle elle a démontré d'énormes progrès cet hiver -, elle a presque naturellement décroché un premier podium dans une discipline de vitesse samedi sur la piste du Mont-Lachaux (3e du Super-G) en surfant sur la vague de ses exploits olympiques.

La triple médaillée des Jeux de Pyeongchang (or dans le Team Event, argent en Slalom, bronze en Combiné) est d'ailleurs une solide dauphine de l'extra-terrestre Mikaela Shiffrin au classement général. Avec désormais 952 points à son compteur cette saison, elle a d'ores et déjà battu son record qui datait de l'exercice 2015/2016 (817 points, pour une 6e place finale au général). Et elle possède encore une belle marge de progression, notamment en Descente.

Un deuxième Globe après 2016

C'est la deuxième fois que Wendy Holdener s'adjuge le petit Globe du Combiné, après 2016. Si ce trophée, attribué après deux épreuves seulement cet hiver, n'est forcément pas aussi reluisant qu'un Globe conquis dans une "vraie" discipline (Descente, Super-G, Slalom, Géant), il vient bel et bien récompenser la polyvalence de la championne du monde 2017 du Combiné, qui fêtera ses 25 ans le 12 mai.

Forcément radieuse après son sacre, Wendy Holdener a cependant expliqué avoir vécu une journée difficile. "J'étais nerveuse, déjà avant le départ du Super-G. C'est sûr que je suis heureuse d'avoir gagné ce Globe, mais je n'ai pas pris beaucoup de plaisir en skiant de la sorte", a-t-elle lâché. "Samedi, la superbe ambiance mise par le public m'avait donnée des ailes. Mais aujourd'hui, ça m'a mise sous pression."

Gisin rêve aussi du général

La fête ne dut donc pas totale dimanche pour le fervent public valaisan, Federica Brignone ayant sorti le grand jeu en Slalom pour s'imposer pour la deuxième année consécutive dans la discipline à Crans-Montana. Seulement 17e de la manche de Super-G, Michelle Gisin a effectué une folle remontée. Mais l'Obwaldienne (24 ans également) a échoué à 0''03 de l'Italienne. "Cette 2e place vient confirmer mon titre olympique obtenu dans la discipline. Elle me ravit, même si j'ai manqué de très peu mon premier succès en Coupe du monde", a néanmoins expliqué Michelle Gisin.

Une Michelle Gisin qui déborde également d'ambitions: "Le grand Globe de cristal, tout le monde en rêve. J'ai déjà réalisé des choses incroyables cette saison, avec notamment cette médaille d'or. Je suis également très contente et très fière d'avoir disputé autant de courses tout en étant parvenue à être compétitive quand cela comptait le plus. Cette saison était un test avec le cumul des courses, et je l'ai réussi", s'est-elle réjouie. "Et j'ai passé un cap très important en ayant récolté plus de 500 points. Cela me permettra de partir avec le dossard no 31 lors des premiers Géants du prochain hiver. J'essaierai de me rapprocher des meilleures dans cette discipline dès celui de Sölden", a lâché l'Obwaldienne, dont les ambitions sont tout autant légitimes que celles de Wendy Holdener.

Le Comité d'Organisation des épreuves Coupe du monde du Haut-Plateau a lancé un petit clin d'oeil aux candidatures pour l'organisation des Championnats du monde FIS 2025 Crans-Montana/Valais et des Jeux Olympiques Sion 2026. 26 jeunes en provenance de tout le canton ont eu le privilège d'effectuer une descente sur la piste des Coupes du monde sous la conduite des anciens champions qu'étaient Erika Hess, Roland Colombin et Dominique Gisin.

Bilan final très positif

Marius Robyr, Président du Comité d’Organisation, peut être fier du travail fourni et tirer un bilan positif au terme des épreuves du weekend, un Super-G et un Combiné Alpin. Les athlètes ont fourni d’excellentes prestations et les divers ressorts du C.O., avec l’appui infaillible des remontées mécaniques ainsi que des militaires et  hommes de la protection civile, ont répondu à toutes les exigences émises. Ce qui fut également le cas d’ailleurs pour les quatre épreuves de Coupe d’Europe Dames déroulées peu de jours avant la grand messe. Autre fait réjouissant à mettre au bilan, la présence une fois encore d’un très nombreux public: 16'700 spectateurs ont honoré de leur présence les joutes Coupe du monde de cette fin de semaine, s’y ajoutent 5'500 fans lors des diverses animations et cérémonies mises en place à la patinoire d’Ycoor, sans oublier les 1'000 amateurs de musique populaire qui ont assisté samedi soir au concert des Oesch’s die Dritten tenu à la halle de tennis du Régent qui affichait complet pour l’occasion.

Au revoir et rendez-vous les 23 et 24 février 2019 pour suivre une Descente (samedi) et un Combiné Alpin (dimanche).

Le widget n'existe plus