Wendy Holdener et Michelle Gisin lutteront pour le globe du combiné

Wendy Holdener et Michelle Gisin seront les têtes d'affiche des deux combinés alpins de Coupe du monde qui se dérouleront vendredi et dimanche sur la piste du Mont Lachaux à Crans-Montana. La toute nouvelle championne du monde et sa dauphine viseront le globe de la discipline.

Au départ, il ne devait y en avoir qu'un seul. Mais la météo capricieuse de Zauchensee en a décidé autrement et voilà que Crans-Montana a hérité d'un deuxième combiné alpin. Et dimanche, à l'issue du troisième combiné de la saison, on décernera déjà le globe de la spécialité. Cela signifie qu'il n'y en a eu qu'un cette saison. C'était à Val d'Isère en décembre ou Ilka Stuhec s'était imposée de manière surprenante devant Michelle Gisin, Soffia Goggia et Wendy Holdener. Dans la station où Roger Moore passe ses hivers, la tâche de la Slovène et de l'Italienne sera ardue face aux deux athlètes helvétiques, galvanisées par des Mondiaux totalement réussis.

Mikaela Shiffrin en épouvantail

Surtout que sur la piste du Mont Lachaux, on ne disputera pas une descente mais un Super-G avant d'en découdre entre les piquets de slalom. Si Holdener et Gisin sont plus à l'aise avec quelques kilomètres-heure en moins, elles devront sans doute batailler avec Mikaela Shiffrin. La triple championne du monde de slalom ne vient pas en Valais faire de la figuration. Presque assurée du gros globe après la blessure de Lara Gut, l'Américaine peut tout à fait empocher les deux combinés si elle n'accuse pas un trop lourd retard après la manche de Super-G.

Le dernier combiné disputé dans la station valaisanne remonte au 9 mars 2008. C'était Anja Paerson qui l'avait emporté devant Maria Höfl-Riesch et Lindsey Vonn. En 2014 et l'an dernier, la météo avait contraint les organisateurs à annuler cette épreuve qui semble un peu maudite.

Un Super-G le samedi

Entre les deux combinés, la piste sera le théâtre d'un Super-G orphelin de la favorite Lara Gut, blessée au ligament du genou gauche lors des Mondiaux de St-Moritz. Avec trois succès sur les quatre premières courses de la saison et une sortie de piste à Cortina alors qu'elle avait largement le meilleur temps, la Tessinoise était la grandissime favorite. A St-Moritz, l'Autrichienne Nicole Schmidhofer a surpris tout le monde pour s'adjuger l'or devant Tina Weirather et Lara Gut. Sera-t-elle capable de confirmer? La Liechtensteinoise a de solides arguments à faire valoir, mais Ilka Stuhec et Soffia Goggia ont prouvé à Cortina qu'elles pouvaient aller vite dans cette discipline où l'instinct fait merveille. Et attention encore à Mikaela Shiffrin. Quatrième dans les Dolomites, l'extraterrestre de Vail peut tirer son épingle du jeu si le tracé est tournant. Côté helvétique, seule Fabienne Suter apparaît en mesure d'entrer dans le top 5. Fragile mentalement, la Schwytzoise reste sur une septième place lors de la descente des Mondiaux. – Jean Frédéric Debétaz, sport sda-ats