Sensationnelle Michelle Gisin déjà de retour au sommet

Michelle Gisin renoue avec le podium en prenant la 3e place du géant de Courchevel. Une performance au goût de victoire pour l'ambassadrice de Crans-Montana 2027 qui a dû faire face à une mononucléose l'été dernier.

Michelle Gisin est incroyable. L’Obwaldienne a fait fi de la mononucléose et des effets néfastes qui la perturbent encore pour prendre la 3e place du premier géant de Courchevel qui a été remporté par Mikaela Shiffrin avec la manière devant la Suédoise Sara Hector. Qui aurait pu imaginer que la skieuse d’Engelberg puisse être aussi rapidement compétitive ? La Suissesse grimpe sur son premier podium de l’hiver en ayant uniquement repris l’entraînement fin septembre, après “des mois très compliqués” selon ses dires et devant encore gérer ses plages de repos à l’issue des compétitions. Ce podium a naturellement un goût de victoire.

Michelle Gisin avait déjà montré qu’elle revenait progressivement en forme lors des slaloms de levi où elle s’était classée 8e et 5e. Elle a alors rechaussé les skis de vitesse à Saint-Moritz et à Val d’Isère avec notamment deux top 10 à la clé. La compétition la motive et la transcende, et sa fine technique lui permet de briller même si elle n’est pas encore à 100%. A Courchevel, l’Obwaldienne a encore su faire parler son talent naturel pour obtenir le 15e podium de sa carrière, son troisième en géant. Après une brillante première manche, elle a su tenir le rythme, malgré la fatigue, sur la seconde, faisant parler sa science de la trajectoire.

1

Troisième meilleur résultat en carrière pour Camille Rast

Autre satisfaction dans le clan suisse, la 9e place de Camille Rast. La Valaisanne a enfin su lâcher les chevaux dans une discipline dans laquelle elle éprouvait des difficultés à se libérer pleinement depuis le début de l’hiver. Le déclic intervenu lors des géants d’Andalo en Coupe d’Europe où elle a pris la 1re et la 2e places, s’est répercuté sur le front de la Coupe du monde.

Avec son dossard 45, la skieuse de Vétroz a pris un excellent 16e rang sur une piste qui s’était déjà dégradée en première manche. Non rassasiée, elle a su attaquer encore davantage sur le second parcours pour grignoter sept rangs pour entrer pour la troisième fois de sa carrière dans le top 10 en Coupe du monde et égaler son meilleur résultat en géant réalisé en 2017 à Kronplatz avant ses problèmes de santé entre une mononucléose et une déchirure du ligament croisé du genou. Cette performance va lui donner une grosse confiance pour les prochaines courses de l’hiver en géant, puisqu’elle sait qu’elle possède le ski pour aller jouer devant. N’a-t-elle pas réalisé le 4e chrono sur la deuxième manche ?

Wendy Holdener (18e), Simone Wild (21e) et Corinne Suter (23e) entrent également dans les points 

2

La 72e de Mikaela Shiffrin

En l’absence de Lara Gut-Behrami, positive au Covid-19, qui l’avait poussée dans ses derniers retranchements lors du géant d’ouverture de Sölden, Mikaela Shiffrin s’est offerte un 72e succès en Coupe du monde sans trembler. Avec 14 victoires en géant désormais, elle rejoint Anita Wachter, Viktoria Rebensburg, Tessa Worley, Tina Maze and Lise-Marie Morerod sur la troisième marche des athlètes les plus titrées dans la discipline.

Avec ce nouveau succès, Shiffrin reprend la tête du classement général à Sofia Goggia, qui a été éliminée en seconde manche ce mardi. Mercredi, un second géant est prévu dans la station française.

3