Remerciements de Swiss-Ski pour l'engagement de Crans-Montana en Coupe d'Europe

La Norvégienne Marte Monsen et l'Autrichien Maximilian Lahnsteiner (Autriche) ont remporté le classement général de la Coupe d'Europe 2020/21. Le Scandinave de 21 ans est un spécialiste du slalom, alors que l'Autrichien de 24 ans est davantage tourné vers la vitesse. Mais les Suisses ont également brillé. 

Ralph Weber (4e) et Simone Wild (9e) ont été les meilleurs skieurs helvètes cette saison dans l'antichambre de la Coupe du monde. Mais, il faut surtout retenir que trois femmes et quatre hommes ont obtenu des places fixes sur le Cirque blanc l'hiver prochain, en se classant dans le top 3. Jasmina Suter (25 ans, 1re en super-G), Stephanie Jenal (23 ans, 2e en super-G), Simone Wild (27 ans, 2e en géant), Stefan Rogentin (26 ans, 1er en super-G), Ralph Weber (27 ans, 2e en super-G), Semyel Bissig (23 ans, 2e en géant) et Marc Rochat (28 ans, 3e en slalom) ont obtenu leur ticket. Comme les sept skieurs figurent déjà dans le top 60 mondial, ils ne voleront pas une place à l'un ou l'autre skieur suisse en Coupe du monde. Ils ont simplement droit à un dossard supplémentaire, hors du quota helvétique dans leur disicpline. C'est plutôt une bonne nouvelle.

Ce résultat d'ensemble est également bien meilleur que celui de l'année précédente où seuls Rahel Kopp (descente), Jasmina Suter (super-G) et Semyel Bissig (combiné) avaient réussi pareille performance. Walter Reusser, directeur alpin chez Swiss-Ski se montrait très satisfait: "Avoir deux places supplémentaires, c'est extrêmement utile, surtout en Super-G, où nous avons beaucoup de succès et où il n'y a pas forcément une place pour les jeunes. Cela nous donne un peu d'air et crée des opportunités pour la relève."  

La Coupe d'Europe, deuxième échelon derrière la Coupe du monde, comprenait un total de 56 courses durant cet hiver: 30 pour les hommes et 26 pour les femmes. Parmi ceux-ci, 13 ont eu lieu en Suisse (Zinal 8, Meiringen-Hasliberg 2, Melchsee-Frutt 2, Crans-Montana 1 (la deuxième descente a dû être annulée en raison de la trop grande quantité de neige fraîche).

Alors que le programme des hommes était assez équilibré (6 descentes, 7 super-G, 8 slaloms et 8 géants et 1 combiné), le calendrier des femmes était davantage orienté vers la technique avec seulement 3 descentes et 4 super-G, contre 10 géants et 9 slaloms. "On remarque qu'il y a moins de densité dans les disciplines techniques en Suisse", poursuite Walter Reusser. "Nous y travaillons intensivement. L'objectif est d'avoir des équipes fortes dans toutes les disciplines. C'est la seule façon d'avoir une chance de gagner la Coupe des Nations". 

Au total, la Suisse a fêté dix victoires en Coupe d'Europe grâce à Stephanie Jenal, Jasmine Flury, Jasmina Suter, Justin Murisier, Ralph Weber, Joel Lütolf, Lars Rösti, Josua Mettler, Semyel Bissig et Stefan Rogentin). Sept de ces succès ont eu lieu sur des pistes suisses (6 à Zinal, 1 à Crans-Montana).  

Selon Walter Reusser, la force de la Suisse dans le secteur de la vitesse est directement liée aux efforts des stations de ski suisses et il s'en félicite: "C'est très gratifiant d'avoir de nombreuses courses de la Coupe d'Europe en Suisse. Cela crée des plateformes pour la prochaine génération. Crans-Montana, en tant qu'organisateur de la Coupe du Monde, de la Coupe d'Europe et partenaire d'entraînement, mérite un grand merci. Swiss-Ski apprécie énormément que Crans-Montana organise chaque année des courses de la Coupe d'Europe depuis l'ouverture de son nouveau domaine de la Coupe du monde en 2008, à l'image des finales de la Coupe d'Europe en 2009 qui ont connu un grand succès."

DEPREZphoto sa, cransmontana

1
Grâce à sa victoire lors de la descenteCoupe d'Europe de Crans-Montana, la Grisonne Jasmine Flury a terminé au 5e rang final de la discipline.


Les top-3 de la Coupe d'Europe 2020/21 (plus les meilleures Suisses) 

Dames 

Général (26 courses): 1. Marte Monsen NOR  591. 2. Andreja Slokar SLO  553. 3. Jessica Hilzinger GER  522. – 9. Simone Wild 382.  

Descente (3): 1. Lisa Grill AUT  280. 2. Nadine Fest AUT   160. 3. Vanessa Nussbaumer AUT  114. – 5. Jasmine Flury 100. 8. Stephanie Jenal 84. 9. Noémie Kolly 79. 10. Rahel Kopp 76. 14. Katja Grossmann 51. 15. Delia Durrer 50.  

Super-G (4): 1. Jasmina Suter SUI  252. 2. Stephanie Jenal SUI  250. 3. Julia Pleshkova  RUS  180. – 5. Rahel Kopp 149. 13. Delia Durrer 80.  

Slalom Géant (10): 1. Marte Monsen NOR  553. 2. Simone Wild SUI 382. 3. Hilma Loevblom SWE  350. – 23. Vanessa Kasper 107. 24. Selina Egloff 106. 26. Viviane Haerri 102. 27. Camille Rast 88.  

Slalom (9): 1. Andreja Slokar SLO  465. 2. Lara Della Mea ITA  341. 3. Sara Rask SWE 297. – 22. Selina Egloff 111. 35. Camille Rast 60.  

Hommes  

Géénéral (30): 1. Maximilian Lahnsteiner AUT  692. 2. Raphael Haaser AUT  668. 3. Dominik Raschner AUT   570. – 4. Ralph Weber 496. 5. Stefan Rogentin 429. 9. Lars Rösti 360.  

Descente (6): 1. Victor Schuller FRA  334. 2. Maximilian Lahnsteiner AUT  319. 3. Erik Arvidsson USA  285. – 6. Yannick Chabloz 175. 7. Ralph Weber 160. 8. Lars Rösti und Gilles Roulin je 147.  

Super-G (7): Stefan Rogentin SUI  328. 2. Ralph Weber SUI  325. 3. Roy Piccard  FRA 305. – 6. Lars Rösti 213. 7. Nils Mani 179. 8. Arnaud Boisset 164. 11. Josua Mettler 136. 14. Alexis Monney 128.  

Slalom Géant (8): 1. Dominik Raschner AUT  353. 2. Semyel Bissig SUI  301. 3. Timon Haugen NOR  300. – 20. Cédric Noger 104.  

Slalom (8): 1. Billy Major GBR  258. 2. Anton Tremmell GER  248. 3. Marc Rochat  SUI  237. – 14. Dionys Kippel 149. 15. Noel von Grünigen 143. 17. Joel Lütolf 126.  

Combiné Alpin (1): 1. Joel Lütolf SUI  100. 2. Florian Loriot FRA  80. 3. Luca Aerni SUI 60.