Frédéric Favre: "Le canton soutient activement la candidature aux Mondiaux 2027"

Ces dernières années, le conseiller d'État Frédéric Favre appréciait se plonger dans l'ambiance fantastique des compétitions de Coupe du monde de Crans-Montana pour ressentir les émotions des fans et de toutes les personnes impliquées. Toutefois, comme "la Classique" du Mont Lachaux s'est déroulée cette fois-ci sans spectateur, c'est devant sa télévision que le chef des sports du canton du Valais s'est emballé avec enthousiasme devant les courses du week-end organisées sur le Haut-Plateau

"J'ai regardé avec passion les descentes. Si vendredi, les résultats étaient quelque peu décevant du point de vue suisse, la réaction de samedi était réjouissante", sourit Frédéric Favre, qui a également salué "l'énorme engagement des organisateurs et de leurs collaborateurs" en prenant l'exemple des 170 personnes qui se sont levées au milieu de la nuit pour préparer une piste qui avait reçu plusieurs dizaines de centimètres de neige fraîche. "C'est exemplaire de l'enthousiasme de Crans-Montana pour ces courses", a poursuivi le conseiller d'Etat. 

"Le Valais est capable d'organiser ces championnats du monde"

"Le Comité d'organisation autour du président Marius Robyr fait face et s'adapte à chaque situation avec ferveur. C'est exactement ce dont nous avons besoin si nous souhaitons accueillir des courses de la Coupe du monde et surtout des Mondiaux". A travers ses propos, Frederic Favre est convaincu du bien-fondé de la candidature de Crans-Montana/Valais pour les Championnats du monde en 2027: "Le canton du Valais est capable d'organiser cet événement. Je ne suis absolument pas inquiet à ce sujet. Avec ces Mondiaux, le Valais profiterait de la plus belle des publicités dans le monde". 

Quel serait alors le rôle du canton du Valais dans la mise sur pied d'un tel événement? "Nous soutiendrons clairement le comité d'organisation. D'une part, il s'agit de contribuer financièrement, ce qui relève de la responsabilité du conseil d'Etat. De l'autre, il est question aussi de promouvoir des infrastructures sportives durables et tournées vers l'avenir". 

Le soutien politique est très important

La loi valaisanne sur le sport, entrée en vigueur au cours de la législature actuelle, permettrait une participation cantonale entre 20 et 30 % dans des projets tels que la construction d'une aire d'arrivée multifonctionnelle dans le quartier des Barzettes. "Des analyses à ce sujet sont en cours", poursuit Frédéric Favre.

Le conseiller d'Etat souligne que le soutien politique ne doit pas être sous-estimé dans la course aux Mondiaux, comme il l'a constaté à plusieurs reprises lors de discussions avec des représentants de fédérations sportives internationales. "Afin d'aider le comité d'organisation, et en tant que ministre des sports, j'ai été heureux de partager notre soutien proactif aux représentants de la FIS".

1
Souvenirs, souvenirs : Frédéric Favre vient de remettre ce magnifique bouquet à Wendy Holdener fraîchement sacrée championne du monde du combiné alpin à Åre en 2019.