Marius Robyr: "Je ne pourrais être plus content"

Malgré des conditions météorologiques loin d'être idéales et beaucoup de chutes de neige durant les nuits, les trois courses de vitesse prévues dans le cadre de la Coupe du monde ont parfaitement pu se dérouler à Crans-Montana. "Si vous m'aviez dit cela il y a une semaine, je l'aurais à peine cru. J'aurais même parié qu'elles n'auraient pas lieu avec n'importe qui", reconnaît le président du comité d'organisation Marius Robyr.

Selon le patron de "la Classique" féminine du Haut-Plateau, "tout le monde a travaillé comme un fou pour rendre ces trois compétitions possibles". A l'issue d'un super-G, une nouvelle fois réussi dimanche, Marius Robyr est d'autant plus heureux : "Mon bilan est extrêmement positif. Cela fait presque oublier la grande fatigue qui s'est accumulée".

Des magnifiques courses pour récompenser les efforts de la nuit

La nuit de vendredi à samedi a été particulièrement mémorable pour le patron de l'organisation. Une nuit exemplaire suivie d'une journée magnifique pour illustrer le travail remarquable de toute son équipe : "La réveil était à 03h00 du matin. Une heure plus tard, 180 personnes travaillaient sur la montagne. La piste a d'abord été déneigée, puis préparée". Cet effort nocturne en valait la peine "car nous avons eu une superbe descente pendant laquelle le soleil s'est même montré".

Ce samedi a également montré les progrès qui ont été réalisés dans l'organisation de l'événement. "Nous avons maintenant une équipe exceptionnelle qui travaille dur ainsi qu'un comité d'organisation qui a vraiment grandi ensemble et qui tire dans la même direction. Quand je regarde les résultats de ce week-end, je ne pourrais pas être plus satisfait", souligne le brigadier, toujours plein d'énergie.

Des partenaires et collaborateurs remerciés

Marius Robyr remercie également l'armée et la protection civile. "Sans elles, il serait très, très difficile d'organiser des courses de Coupe du monde". Les remontées mécaniques représentent également un partenaire central de l'ensemble de la structure. "Quand j'appelle CMA et leur dis que nous avons besoin des télécabines à 4 heures du matin et d'un peu d'aide, ils me répondent qu'il n'y a aucun problème. Alors bravo à eux aussi !"

Et le président du CO n'oublie pas de remercier sincèrement "l’Association des Communes de Crans-Montana qui nous soutient pleinement et nous apporte un soutien financier important". Les compétitions de Crans-Montana reçoivent également un apport remarquable du canton du Valais, comprenant une aide financière de la Loterie Romande et du Fonds du sport. "Un grand merci également à Swiss-Ski, à la FIS, au diffuseur hôte la RTS, aux partenaires et sponsors fidèles et aux médias."

Vidéo: SkiActu

 

DEPREZphoto sa, cransmontana

1