Réactions d'après course des Suissesses

Meilleure Suissesse ce vendredi à Crans-Montana grâce à sa 5e place, Jasmine Flury affichait un large sourire dans l'aire d'arrivée. Sa réaction, ainsi que celles des principales protagonistes du jour.

On attendait Lara Gut-Behrami, Corinne Suter ou Michelle Gisin, c’est finalement Jasmine Flury qui a brillé ce vendredi lors de la première descente de Crans-Montana. Avec une excellente 5e place, la Grisonne a signé le meilleur résultat de sa saison. “Cette performance m’enlève une grande épine du pied, a-t-elle expliqué à l’issue de la course. Le début de saison n’était pas facile. J’étais très rapide à l’entraînement mais en course, il me manquait toujours un peu de relâchement. Pouvoir enfin le montrer ici, ça fait vraiment du bien.” La skieuse de 27 ans a également profité de la confiance accumulée sur cette piste il y a moins d’une semaine lors de sa victoire en Coupe d’Europe. “J’avais décidé d’y participer pour trouver des automatismes en course et c’était une bonne décision.” L’autre surprise suisse du jour est venue de l’Obwaldienne Priska Nufer, 7e.

“La meilleure Sofia possible”

Malgré ces belles performances, les deux Suissesses n’ont rien pu faire face à la reine du jour, l’Italienne Sofia Goggia. “Franchement, je ne m’attendais pas à gagner”, a avoué la skieuse de Bergame. “Je suis contente d’avoir franchi la ligne dans ces conditions difficiles. Comme l’épreuve a été raccourcie, il y avait aussi moins de place pour faire la différence.” Avec cette troisième victoire en quatre descentes, elle renforce son avance au classement de la discipline et s’affirme comme une candidate au grand Globe.” Je ne pense pas au général et reste vraiment concentrée sur les choses que je peux influencer. J’essaie simplement d’être la meilleure Sofia possible tous les jours, dans toutes les disciplines.”

Très attendue après ses deux podiums à Crans-Montana l’an dernier, Corinne Suter a dû se contenter du 14e rang. “Je vais devoir corriger quelques éléments pour être dans le coup demain”, a-t-elle confié. La longue attente due au report de la course l’a-t-elle perturbé? “Non, on en a profité pour retourner à l’hôtel afin de se préparer au mieux. Le plus important dans ces cas c’est de ne pas perdre trop d’énergie. C’est déjà cool qu’on ait pu avoir une course. L’organisation a fait un bon travail parce que franchement, ce matin, ça semblait très compromis.” Même son de cloche du côté de Michelle Gisin, auteure d’une 33e place bien éloignée de ses standards habituels: “Je suis contente d’avoir eu cette course et on ne peut que remercier les organisateurs. Surtout cette année avec toutes les difficultés qu’ils ont eu, que ce soit les mesures contre le Covid ou les conditions météo de ces derniers jours. Le travail qu’ils ont fourni est impressionnant.” 

Des points pour Noémie Kolly

Seule représentante romande du jour, la Fribourgeoise Noémie Kolly a décroché une très belle 23e place pour son troisième départ en Coupe du Monde. “Comme souvent, j’ai su élever mon niveau par rapport à l’entraînement. Mon objectif c’était le top 30, j’y suis bien installée donc c’est génial”, a-t-elle réagi. “J’ai eu la chance d’avoir du soleil au moment de m’élancer. La neige était un peu molle mais je me suis beaucoup moins faite secouée qu’hier à l’entraînement.” A 22 ans, elle signe ainsi son meilleur résultat en carrière. “J’ai dû faire une pause d’un mois en septembre en raison de problèmes de dos donc je ne pensais pas être performante aussi rapidement dans la saison. Je suis étonnée et surtout très heureuse.”

Photo: Agence-Zoom

flury
Jasmine Flury