Un grand merci à l'armée

Pour que la Coupe du monde féminine s'arrête à Crans-Montana, il est nécessaire que toutes les autorités et les personnes concernées travaillent main dans la main. Et pour le coup, l'armée suisse joue un rôle très important dans ce processus, puisqu'elle est fortement impliquée dans la mise sur pied les courses de Coupe du monde et de Coupe d'Europe sur le Haut-Plateau.

Pour la "Classique" de cette année, les organisateurs dirigés par Marius Robyr, peuvent compter sur l'aide experte d'une compagnie du bataillon carabiniers 14 du canton de Genève et de la compagnie d'engagement du commandement de la Patrouille des Glaciers. Dans le cadre de leur cours de répétition annuel, les militaires sont responsables de la mise en place des infrastructures, de la préparation et de l'entretien des pistes.

Marius Robyr : "Pas de courses sans l'armée"

En tant que brigadier et commandant durant de longues années de la Patrouille des Glaciers, le président du CO Marius Robyr est bien conscient de l'importance de l'armée suisse pour l'organisation des courses de la Coupe du monde féminine : "Sans le grand engagement et le soutien de l'armée, il n'y aurait jamais eu une nouvelle ère de Coupe du monde ici à Crans-Montana", ajoutant que "la coopération fonctionne très bien depuis des années".

"Nous l'avons encore observé la semaine dernière lors des fortes chutes de neige", poursuit Marius Robyr. Grâce au soutien de l'armée, il a été possible de remettre la piste du Mont Lachaux en état de skier pour la Coupe d'Europe. "Nous apprécions énormément l'engagement de l'armée et la remercions grandement pour cela".

Le premier-lieutenant Edwin Chapalay, commandant de la compagnie d'engagement du commandement de la PDG, et ses hommes sont particulièrement impliqués sur les sections raides de la piste du Mont Lachaux, qui est divisée en six secteurs. "Là-bas, nous soutenons les chefs du secteur civil dans tous les domaines, que ce soit pour l'installation des filets de sécurité, l'entretien et le marquage de la piste ou les contrôles d'accès et de sécurité", précise Edwin Chapalay.

La fierté du commandant 

Le jeune commandant est "très fier et heureux de participer à un événement aussi incroyable que celui-ci. Un sentiment partagé par ses troupes. "Si, au final, grâce à notre aide, les courses peuvent avoir lieu, alors c'est la plus grande récompense pour nous".

Le colonel Damian Walker corrobore les propos. "Il serait encore plus agréable que les Suissesses soient à nouveau classées au sommet du classement comme l'an dernier", sourit Walker qui, en tant que chef de l'état-major cantonal de liaison territoriale - Valais, est responsable de l'engagement des troupes à Crans-Montana, espérant de nouvelles brillantes performances de Lara Gut-Behrami, Corinne Suter et de leurs compatriotes.

Video: SkiActu

 DEPREZphoto sa, cransmontana

1
De gauche à droite : Edgar Gillioz, Comité d’Organisation responsable Armée/PCI/Staff ; Col Damian Walker, Chef EM can li ter Valais ;
Plt Edwin Chapalay Cdt cp eng PDG et Marius Robyr, Président Comité d’Organisation.
2
4
5
3