Tous les feux au vert pour Crans-Montana

L'inspection estivale de la FIS se déroulait ce vendredi sur le Haut-Plateau. Malgré la problématique du COVID-19, les préparatifs vont bon train.

Nouvelle étape franchie en vue des courses de Coupe du monde de ski alpin prévues les 23 et 24 janvier prochain à Crans-Montana. Une délégation de la FIS, emmenée par le responsable du circuit féminin Peter Gerdol, est venue ce vendredi inspecter la piste du Mont Lachaux, afin de faire le point, à plus de quatre mois des courses. L'occasion également d'analyser les mesures qu'il faudra mettre en place pour contrer la pandémie de COVID-19, le tout en présence de membres du comité d’organisation emmené par Marius Robyr, de représentants de la FIS, de Swiss-Ski et de la Télévision Suisse Romande (RTS), diffuseur officiel

La bonne nouvelle, c’est que les signaux sont au vert pour la station du Haut-Plateau. Avec l’expérience, l’étape valaisanne est devenue l’une des plus appréciée du Cirque blanc, a relevé la FIS. Quelques détails, dont l’installation d’une arche gonflable avant le mur final, ont été évoqués. Mais le point le plus attendu de la journée concerne les nouvelle règles édictées par la FIS concernant la pandémie de COVID-19. 

Pour rappel, au menu de l’édition 2021 sur le Haut-Plateau, des courses Coupe d’Europe Dames les 16 et 17 janvier (deux descentes, précédées de deux entraînements les 14 et 15.01) et Coupe du monde Dames > Samedi 23 janvier (Descente) et dimanche 24 (Combiné Alpin avec Super-G/Slalom) ainsi que deux entraînements de Descente les 21 et 22.01. Sans oublier, en 2020 encore, le slalom nocturne sur invitation programmé le mercredi 29 décembre.

En ce qui concerne l’organisation des courses, trois variantes sont actuellement possibles : le déroulement habituel des épreuves sans limitation de public, leur déroulement avec un nombre limité de spectateurs ou alors un déroulement des épreuves à huis clos. La décision, en entente avec Swiss-Ski, sera prise début octobre, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire. Il est aussi possible que Crans-Montana reçoive, plus tard, pour le vendredi 22 février une troisième épreuve supplémentaire (vitesse) et que le combiné alpin soit remplacé par un super-G.

Au cours de cette inspection, un soin particulier a été porté à l'organisation des zones de départ et d'arrivée, à diverses améliorations faites à la piste du Mont Lachaux pendant l‘été, la sécurité, l’accréditation, la télévision, le service Médias et le logement des équipes. Les épreuves de Coupe d’Europe figuraient également à l’ordre du jour et ceci en présence de son coordinateur FIS Dames, Jordi Pujol. Une bonne entente entre tous les participants a régné durant cette intense matinée de travail en vue de l’édition 2021 de cette Classique Dames, attractive à souhait.

Vidéo: Laurent Morel et Johan Tachet/SkiActu

 

DEPREZphoto sa, cransmontana

1 
Le groupe d'inspection dans l'aire d'arrivée sous la houlette de Peter Gerdol (6e depuis la gauche), directeur des courses
Coupe du monde Dames FIS, et Marius Robyr, président du Comité d'Organisation Crans-Montana.
2 
Quand les professionnels s'expriment... Peter Gerdol et Markus Murmann, directeur des courses Crans-Montana.
3 
Modifications en cours sur la "Traverse".
4 
De droite à gauche: Marius Robyr, Jean-Philippe Vulliet, chef "Speed" FIS Coupe du monde Dames, et Jordi Pujol, coordinateur FIS
Coupe d'Europe Dames.