Crans-Montana attend avec impatience la revanche du Super-G à la Hitchcock de PyeongChang

Revenons sur les Jeux Olympiques sud coréens de PyeongChang et plus spécialement sur ce samedi 17 février 2018:

Lara Gut dévalait la piste avec le dossard 5, meilleur temps à l’arrivée. Elle ne montre pas la mine des grands jours. Puis arriva la Liechtensteinoise Tina Weirather qui pour un minuscule centième la relégue au second rang. Lara en pleurs cherche réconfort dans les bras de Pauli, son papa. A-t-elle perdu le titre olympique pour ce misérable centième? Non! L’intensité dramatique gonfle. Avec le numéro 13, Sofia Goggia est en piste avec un temps canon, finalement sa fougue lui sera fatale.  C’est au tour de la détentrice du titre, l’Autrichienne Anna Veith, dossard 15. Elle est en tête. Peu de temps après, Michelle Gisin, dossard 16, effectue une course du tonnerre mais perd toutes ses chances de médaille sur les derniers mètres. Les fans sont persuadés, or pour Veith, argent pour Weirather et bronze pour Gut. Mais ce n’est pas fini, le suspens est à son comble alors que le numéro 26 est en piste. La Tchèque Ester Ledecka, double championne de snowboard(!), déboule à fond et détrône Anna Veith pour… un centième. Elle est championne olympique, elle n’arrive pas à y croire. Une des plus belles lignes de l’histoire du ski alpin vient de s’écrire. Ainsi Anna Veith se retrouve avec la médaille d’argent et Tina Weirather avec celle de bronze. Et Lara Gut? Elle manque le bronze pour un centième et Michelle Gisin (9e) le diplôme olympique pour un rang. Ce n’est pas possible! C’est incroyable. Bouleversant même. - Les autres Suissesses: 17e Corine Suter. 27e Jasmine Flury.

Rendez-vous samedi 3 mars, 10h30, pour vivre la prometteuse revanche olympique sur l’exigente piste Mont Lachaux à Crans-Montana. Le Haut-Plateau valaisan se réjouit de retrouver très bientôt le Cirque Blanc et ses actrices.