Du retour dans le Cirque Blanc à la candidature pour les Championnats du monde 2025

De 1977, dates des premières courses Coupe du monde disputées sur le Haut-Plateau valaisan, à 1998, la station de Crans-Montana occupait une belle place au calendrier de la Fédération Internationale de Ski (FIS). Avec comme point culminant de cette période l’organisation des inoubliables Championnats du monde de ski en 1987. Ensuite, pour différentes raisons, Crans-Montana a malheureusement dû se résoudre à se retirer du circuit.

Le retour en 2008 de la station sur la scène de la Coupe du monde est du mérite de l’ancien et dynamique commandant de la „ Patrouille des Glaciers “, le Brigadier Marius Robyr. Le Chermignonard a réussi à convaincre les instances politiques et touristiques de l’énorme importance des courses Coupe du monde pour une région où le ski a la part belle, pour une destination telle que Crans-Montana.

Marius Robyr et son Comité d’organisation toujours plus performant, ont eu le plaisir lors de la dernière séance qui a réuni tous les dicastères de marquer les dix ans du retour 2008 – 2018 de Crans-Montana dans le Cirque Blanc. Au cours de cette période, ce ne sont pas moins de 14 courses en Coupe du monde FIS (inclus les deux prochaines épreuves des 3/4 mars), 17 en Coupe d´Europe (inclus celles du 26 au 28 février) et 5 courses FIS, sans oublier les finales de la Coupe d´Europe en 2009 et les Championnats du monde Juniors en 2011 ont trouvé leur lieu de compétition à Crans-Montana.

Ce bilan probant a porté ses fruits. La FIS a garanti depuis 2016, une place fixe à Crans-Montana au calendrier de la Coupe du monde. Quant aux délégués de Swiss-Ski, ils ont désigné la station valaisanne en tant que candidature helvétique officielle pour l’organisation des Championnats du monde en 2025. Si ce premier essai devait échouer, Crans-Montana/Valais serait à nouveau candidate pour les Mondiaux de 2027 ou 2029. Et ce n’est pas tout: si le Comité International Olympique (CIO) retenait la Suisse en septembre 2019 pour accueillir les Jeux Olympiques d’hiver de 2026, en désignant la candidature valaisanne „Sion2026“, Crans-Montana deviendrait le théâtre de toutes les courses masculines et féminines de ski alpin.

De grands défis attendent donc Crans-Montana. Avec un des points central la transformation du stade d’arrivée quelque peu obsolète en une arène multifonctionelle pouvant recevoir des événements d’envergure, aussi bien l’été que l’hiver. Les plans déjà élaborés tiennent compte de toutes les exigences de la FIS. Ce nouveau stade pourrait jouer un rôle majeur pour le Championnat du monde visé en 2025 (ou en 2027, voire en 2029) et le site alpin des éventuels Jeux Olympiques d’hiver „Sion2026“. Les plans de cette arène multifonctionelle présentés ont soulevé l’enthousiasme et reçu l’approbation de la part des autorités communales, des autres instances et des membres du Comité d’Organisation des courses de ski alpin à Crans-Montana.

DEPREZphoto SA, Crans-Montana