La favorite Ilka Stuhec fête son 6e succès de la saison

En l’absence de Lara Gut, triple vainqueure cette saison, blessée, à Crans-Montana la Slovène Ilka Stuhec a pu célébrer sa 5e victoire en Super-G de l’hiver, et avec une belle avance sur ses dauphines. La championne du monde de Descente a triomphé dans une super ambiance et sous un soleil radieux. Elle a laissé derrière elle Elena Curtoni ITA à 0,50 seconde et Stephanie Venier AUT à 1,09. Pour l’Italienne (26 ans), il s’agit-là du troisième podium de sa carrière, après deux troisièmes places en 2016 (Descente à St. Moritz et Super-G à Val d’Isère). Stephanie (23 ans), la vice-championne du monde de Descente, n’était monté à ce jour qu’à une seule reprise sur le podium, à Garmisch-Partenkirchen.

La Liechtensteinoise Tina Weirather a terminé au pied du podium, à 1,26 de Stuhec, suivie au 5e rang de la vainqueure du Combiné Alpin de vendredi, l’Italienne Federica Brignone. Le 4e rang de Tina lui permet tout de même de prendre la place de sa collègue d’entraînement  Lara Gut à la tête de la discipline. Elle compte 6 points d’avance sur la Suissesse  et 16 sur Stuhec. La fin de saison promet un peu de suspense lors des deux dernières courses de la saison en Corée du Sud et à Aspen.

Par sa nouvelle splendide prestation Ilka a augmenté sa prime de 45'000 à 65'000 et s’approche de la tête du classement général. Elle compte encore 256 points de retard sur Mikaela Shiffrin, qui malgré son dossard n° 2 a dû se contenter du 13e rang. Malgré son retrait de la course de la veille, elle a rejoint l’arrivée sans trop de peine. Ce qui ne fut pas le cas, pour Victoria Rebensburg, Sofia Goggia, Lindsey Vonn, et d’un peu plus du tiers des 61 participantes. Les athlètes avec des dossards élevés ont eu la vie un peu plus difficile sur cette la piste Mont Lachaux non seulement très sélective, mais dont la neige par ces conditions printanières était « tendre ». Tiffany Gauthier (FRA/dossard 38) et Marie-Michèle Gagnon (CAN/42), 10e, resp. 12e, montraient que la tâche était tout de même encore possible.

Parmi les éliminées, deux Suissesses, Fabienne Suter et Jasmine Flury qui jusqu’au schuss final était encore dans le top 10. Corinne Suter est la meilleure Suissesse et figure au 14e rang.

DEPREZphoto SA, Crans-Montana/Agence Zoom

vue