Mikaela Shiffrin: retour victorieux à Crans-Montana

Mikaela Shiffrin a retrouvé la Coupe du monde là où elle l'avait laissée: au sommet. Après deux mois d'absence, l'Américaine a remporté lundi le slalom de Crans-Montana.

La pépite du Colorado n'était plus apparue sur le circuit depuis la mi-décembre à Are, où elle s'était déchiré le ligament collatéral tibial du genou droit au cours d'un échauffement. Après avoir d'abord cru qu'elle ne skierait plus cet hiver, elle est parvenue à se rétablir à temps, choisissant Crans-Montana pour son come-back. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est réussi.

Malgré le peu d'entraînement - six jours entre les piquets depuis sa blessure -, Mikaela Shiffrin a repris sa domination en slalom sur le Haut-Plateau. Certes moins hégémonique que lors de ses deux précédentes sorties à Aspen - 3''07 d'avance sur sa dauphine le premier jour, 2''65 le deuxième -, elle n'en a pas moins parfaitement maîtrisé son affaire en Valais.

Déjà en tête après la première manche, la skieuse de Vail a géré son avance sur le second tracé, faisant fi du brouillard qui avait pénalisé les skieuses parties juste avant elle. Sur la ligne, l'Américaine s'est imposée devant deux Francophones qui n'étaient pas attendues à un tel niveau, la Française Nastasia Noens (à 0''45) et la Québécoise Marie-Michèle Gagnon (à 0''50).

"Je suis arrivée dans l'inconnue à Crans-Montana. Car même si j'avais repris confiance à l'entraînement, je ne savais pas si cela suffirait en course", a reconnu Mikaela Shiffrin. "Ce n'était pas un slalom évident pour un come-back. La pente était raide, et la mauvaise visibilité a encore corsé la chose. Je suis soulagée de m'en être si bien sortie", a ajouté la reine du slalom.

En matière de statistiques, la championne olympique et double championne du monde s'est offert sa 17e victoire en slalom - 18e en tout - en Coupe du monde. De quoi déjà égaler la Suédoise Anja Pärson au 5e rang des slalomeuses les plus prolifiques de l'histoire, alors qu'elle n'a pas encore 21 ans (elle les fêtera en mars). À ce propos, Mikaela a lancé sa carrière à Crans-Montana en se classant troisième du slalom des Championnats du monde FIS juniors en 2011.

Les Suissesses se ratent

Devant des tribunes bien garnies, les annulations des deux derniers jours (descente + combiné alpin) n'ayant pas dissuadé le public à se déplacer au pied du Mont Lachaux, les Suissesses ont raté leur rendez-vous. La déception est particulièrement vive pour Michelle Gisin qui, après une encourageante 5e place en première manche, a été éliminée l'après-midi.

"Je me sentais pourtant si bien sur le premier tracé. Mais je n'ai pas réussi ensuite à retrouver le même feeling, perdant le bon rythme dès les premières portes. C'est vraiment dommage", a regretté l'Obwaldienne. "Je dois vraiment travailler pour pouvoir aligner deux bonnes manches de suite. C'est le prochain palier que je dois réussir à franchir", a-t-elle ajouté.

Comme à quasiment chaque slalom, la meilleure Suissesse a été Wendy Holdener avec sa 9e place. Plus brouillonne que d'habitude, la Schwytzoise ne s'est pas satisfaite de ce classement, son deuxième moins bon de la saison en slalom. "Les conditions étaient difficiles en deuxième manche et je n'ai pas réussi à m'en sortir comme je voulais. Je suis capable de beaucoup mieux", a-t-elle dit.

Troisième Suissesse à avoir franchi le "cut" du tracé initial, la Vaudoise Charlotte Chable s'est classée 25e. "Je commets une grosse faute dès les premières portes de la seconde manche (réd: elle était 22e de la 1ère). Cela m'a fait perdre confiance, et je me suis alors battue pour rester en piste", a raconté celle qui restait sur deux éliminations.

 

DEPREZphoto SA, Crans-Montana