Descente annulée: la scoumoune s'acharne sur Crans-Montana

Le Haut-Plateau n'a pas eu droit à sa descente de Coupe du monde dames ce week-end. Tant samedi que dimanche, la neige tombée en abondance n'a pas permis aux organisateurs de préparer une piste suffisamment sûre pour les skieuses.

Ceux-ci n'ont pourtant pas ménagé leurs efforts, 200 personnes et cinq dameuses oeuvrant sur le tracé du Mont Lachaux. "Sur certains secteurs, la piste était parfaite. Mais d'autres tronçons posaient problème, la neige fraîche n'ayant pas assez durci", a expliqué Marius Robyr, président du comité d'organisation, rappelant que plus de deux mètres de neige étaient tombés depuis le début de la semaine sur la piste.

La décision, tombée dimanche à 11h30, a été prise à l'unanimité des membres du jury de la Fédération internationale (FIS) et des entraîneurs. Une décision également saluée par les athlètes. "C'est vraiment dommage d'annuler, mais je suis d'accord avec la FIS. Ce n'était pas sûr de courir", a par exemple réagi Lindsey Vonn, lano 1 mondiale de la descente.

"La déception est énorme, mais il n'était pas question de jouer avec la sécurité des athlètes", a renchéri Marius Robyr. "Nous avons fait tout notre possible et nous n'avons pas le moindre regret. Nous avons d'ailleurs réçu les félicitations de la FIS pour le travail accompli", a-t-il ajouté.

Annulée une première fois samedi, la descente avait été reportée à dimanche à la place du combiné alpin. Du coup, aucune des deux courses prévues ce week-end n'a pu se dérouler, ce qui devrait engendrer une perte de 400'000 francs, a estimé Marius Robyr. "Nous avons toutefois une bonne assurance et je pense que nous parviendrons à rentrer dans nos frais", a-t-il dit.

Confiance pour le slalom

Heureusement pour la station du Haut-Plateau, il reste encore un slalom lundi au programme (10h/13h). Un slalom qui avait lui-même été annulé le 31 janvier à Maribor, avant d'être repris par Crans-Montana. La préparation d'une piste de slalom étant moins contraignante que pour une descente, un certain optimisme est de mise, même si les prévisions météorologiques ne sont pas terribles pour lundi. 

Pour mettre toutes les chances de leur côté, les organisateurs vont préparer deux tracés de slalom: le premier va être arrosé afin de durcir la neige, tandis que le deuxième laissera agir l'humidité.

Anoter finalement que la descente annulée à Crans-Montana pourrait être reprogrammée la semaine prochaine à La Thuile en Italie. Quant au combiné alpin, la FIS a d'ores et déjà annoncé qu'il ne serait pas rattrapé cet hiver.

 

DEPREZphoto SA, Crans-Montana