En préambule du Slalom du lundi à Crans-Montana: Mikaela Shiffrin a hâte d’en découdre

Si la météo le permet enfin, Crans-Montana sera le théâtre lundi d'un slalom (10h/13h). Une course dont l'attraction principale sera une certaine Mikaela Shiffrin.

L'Américaine n'a plus disputé de slaloms depuis la fin novembre, chez elle à Aspen. Et quels slaloms ! Le phénomène de 20 ans y avait écrasé la concurrence comme jamais - 3''07 d'avance sur sa dauphine le premier jour, 2''65 le deuxième -, créant des écarts d'une ampleur historique en Coupe du monde.

Au sommet de son art, la championne olympique et double championne du monde avait été stoppée net deux semaines plus tard à Are. Victime d'une chute lors d'une session de ski libre, elle s'était déchiré le ligament collatéral tibial du genou droit, la première blessure sérieuse de sa carrière.

"Cela a été dur à vivre durant les deux premières semaines. J'étais vraiment frustrée, et surtout après un si bon début de saison", a-t-elle raconté en arrivant à Crans-Montana. "Mais ensuite, je me suis dit que j'avais des choses à apprendre de cette situation. J'ai donc mieux vécu ma rééducation, et d'autant plus que je savais que j'avais une chance de revenir cet hiver", a ajouté l'Américaine, dont le genou n'avait pas dû être opéré.

Attendu plutôt fin février, son come-back a été avancé à l'étape de Crans-Montana, du "pain bénit" pour reprendre les termes de Marius Robyr, le président du comité d'organisation. "Cela fait du bien d'être de retour. Je me sens un peu nerveuse, mais j'ai hâte de reprendre la compétition. Rien ne me fait plus vibrer qu'une course", a relevé Mikaela Shiffrin.

Impressionnée par Wendy Holdener

La skieuse du Colorado a raconté qu'elle avait regardé ses rivales à la télévision pendant son absence. "C'était intéressant comme nouvelle perspective. Et je dois reconnaître que j'ai été impressionnée par plusieurs concurrentes", a-t-elle relevé, lâchant notamment le nom de Wendy Holdener. "Cela fait plusieurs saisons qu'elle est régulière. Mais je la considère aujourd'hui comme l'une des meilleures slalomeuses du circuit", a-t-elle dit à propos de la Schwytzoise.

Si elle n'est pas revenue pour faire de la figuration, Mikaela Shiffrin a admis qu'elle ne pourrait pas gagner cet hiver son quatrième globe consécutif en slalom. "J'ai trop de retard sur Frida Hansdotter (réd: 305 points) et Veronika Zuzulova (220). Et elles sont trop constantes pour que je puisse miser sur une défaillance de leur part en cette fin de saison", a-t-elle relevé. "Je compte néanmoins briller lors des trois derniers slaloms et deux derniers géants de l'hiver", a-t-elle promis.

Pour préparer son retour, l'Américaine est allée s'entraîner deux jours à Garmisch avec l'équipe d'Allemagne. "La piste était raide et verglacée. C'était un vrai test. J'ai eu de bonnes sensations, tout en me rassurant sur l'état de mon genou, qui ne me fait plus souffrir", a-t-elle expliqué.

Reste désormais à savoir si Mikaela Shiffrin sera aussi impériale lundi qu'avant sa blessure. "Cela fait plusieurs semaines que l'on me demande comment je vais. Je me réjouis désormais de répondre sur la piste", a-t-elle conclu.