Une tâche herculéenne à cause de la neige fraîche!

Mère Nature ne gâte pas forcément les organisateurs à Crans-Montana. Comme si les importants efforts organisationnels supplémentaires dus aux mesures de protection du Covid-19 ne suffisaient pas, quelque 60 centimètres de neige fraîche sont tombés mardi/mercredi, recouvrant la piste Mont Lachaux d’une épaisse couche de poudreuse. Parfaitement préparé avant cet épisode, le parcours doit désormais être remis en état pour les deux courses de Coupe d'Europe féminine de ce week-end. Le directeur de course Markus Murmann et le directeur de piste Patrice Morisod, leurs chefs de secteur et leurs équipes sont appelés à travailler pratiquement 24 heures sur 24.

Bonne nouvelle, les militaires du Bataillon de carabiniers 14 - Unité du canton de Genève sont venus prêter main forte aux équipes en place avec un contingent de 170 hommes, dont 120 sur la piste. Par ailleurs, une trentaine de membres de la protection civile, comme les bénévoles, sont arrivés à temps. Il n'y a de toute façon aucun autre moyen de faire face à la neige, qui est bienvenue en soi mais tombe au pire moment. Les trois dameuses Kässbohrer supplémentaires, à la pointe de la technologie et utilisées en plus des machines des remontées mécaniques CMA, sont extrêmement utiles pour déblayer la piste.

Malgré la tâche herculéenne qui est menée en ce moment, il n’était pas possible mercredi soir d'évaluer comment l'entraînement et les courses pourront se dérouler. Le jury se réunira jeudi matin et décidera avec les organisateurs de la suite du programme.

Dès jeudi 14 janvier, toutes les actualités concernant les épreuves Coupe d'Europe Dames à Crans-Montana, voir /fr/coupe-d-europe/menu-lateral/actualites/

DEPREZphoto sa, cransmontana

2
3
4
5